topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Inquiétude avant le cycle électoral Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

La Libre Belgique, 29/03/2010

Marie-France CrosMarie-France Cros - Envoyée spéciale à Bujumbura

Dissensions dans le parti au pouvoir sur la candidature à la présidence.

La tension règne au Burundi, alors que doit commencer en mai un nouveau cycle électoral - les premiers "deuxièmes scrutins" de l’histoire du pays - avec des communales le 21 mai, des présidentielles le 28 juin, des législatives le 23 juillet, des sénatoriales (indirectes) le 28 juillet et des collinaires (les collines sont le plus petit territoire) le 7 septembre.

Les élections générales de 2005, qui sanctionnaient la fin d’une guerre civile de dix ans (qui se prolongea jusqu’en 2008 dans la province de Bujumbura rural), avaient donné une très nette victoire à l’ancienne guérilla hutue CNDD-FDD, au détriment du parti hutu pacifiste Frodebu, embourbé dans de nombreuses affaires de corruption.

Cette fois, on s’attend à un éclatement du paysage politique, et cela pour trois raisons : l’implication du parti au pouvoir, le CNDD-FDD dans de nombreuses affaires de corruption, lui aussi, l’entrée dans le jeu politique de l’ex-guérilla hutue FNL, dont les partisans passent pour avoir voté Frodebu en 2005 et l’émergence de nouveaux partis.

Ces derniers sont essentiellement l’UPD, dissidence du CNDD-FDD regroupant les partisans de l’ex-homme fort du parti, Hussein Rajabu, aujourd’hui détenu, ainsi que des intellectuels frustrés de n’avoir pas obtenu le poste qu’ils souhaitaient. Et le MSD de l’ancien journaliste vedette Alexis Sinduhije, qui s’est fait connaître en dénonçant les scandales de corruption relevés par une ONG qui s’est fait une spécialité d’enquêter sur ces sujets, l’Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations (Olucom), dont le vice-président a été tué il y a un an sans que la police ne trouve ses assassins.

Si beaucoup prévoient des résultats obligeant à former un gouvernement de coalition, tout le monde attend les élections communales de mai pour voir dans quel ordre se placeront les partis.

En attendant, la tension est notable. Beaucoup s’inquiètent ainsi des activités des mouvements de jeunesse du CNDD-FDD et du FNL, qui se sont déjà heurtés. Celui du parti au pouvoir annonce faire "du sport" - mais avec des gourdins et des chansons provocantes pour les partis rivaux; le porte-parole de la police a demandé publiquement qu’il soit "encadré", sans réaction du ministère de l’Intérieur, acquis au CNDD-FDD. Quant au FNL, il a combattu jusqu’en 2008 et on le soupçonne d’avoir gardé des caches d’armes.

Autre source de tension : la mésentente au sein du parti au pouvoir. Ce dernier est beaucoup moins populaire que le président Pierre Nkurunziza, un populiste pratiquement en campagne électorale - aux frais de l’Etat - depuis 5 ans. Alors que le chef de l’Etat s’attendait à être désigné automatiquement candidat à la présidentielle par son parti, un récent sondage au sein des instances dirigeantes du CNDD-FDD sur ce thème ne l’a placé qu’en 3è position, derrière le président du sénat, Gervais Rufyikiri, généralement apprécié, et celui du parti, Jérémie Ngendakumana. Du coup, le candidat officiel du parti au pouvoir n’est toujours pas connu et, selon la presse burundaise, M. Nkurunziza aurait menacé de créer son propre parti s’il n’était pas le candidat du CNDD-FDD.

Autre source de tension : les forces de l’ordre. La police, chargée de surveiller les scrutins, étant notoirement pro-CNDD-FDD, l’armée, considérée comme neutre (elle est formée de l’ancienne armée tutsie et plusieurs ex-mouvements rebelles hutus) a annoncé qu’elle participerait à la surveillance.

L’armée elle-même est secouée par des mouvements de revendication corporatistes, qui ont poussé le ministre de la Défense à mettre en garde : "Si cette crise perdure, cela peut précipiter ce pays dans le gouffre".

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher