topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’onde de choc des combats à l’est de la RD Congo ressentie à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 29 septembre 2017

Bujumbura, Burundi - Des échos de détonations d’armes lourdes, depuis les hauteurs d’Uvira, une ville de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), en face de Bujumbura (photo), se font sporadiquement entendre jusque dans la capitale burundaise, depuis le début de cette semaine de combats continus entre des rebelles congolais se réclamant du groupe « Maï-Maï Yakutumba » et des militaires des Forces armées congolaises (Fardc).

Uvira, la seconde grande ville du Sud-Kivu, à peine distante d’une trentaine de kilomètres de Bujumbura, loin, par contre, des 1.200 km de Kinshasa, ne serait que le point de départ d’une rébellion déterminée à arriver, dans « deux mois », à Kinshasa, la capitale congolaise, pour renverser le régime de l’actuel président congolais, Joseph Kabila, « en fin de mandat légal » depuis le mois de décembre dernier.

Au quatrième jour des combats encore limités autour d’Uvira, le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza, est venu rassurer l’opinion, indiquant que les frontières nationales étaient suffisamment gardées pour parer au débordement éventuel.

Les populations riveraines peuvent continuer à vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes, a-t-il encore rassuré sur ce conflit, pour le moment « interne au Congo ».

Le Congo, victime de ses abondantes richesses naturelles, pour certains géo-politologues, a déjà connu un précédent d’une guerre régionale, impliquant sept armées des différents pays des Grands Lacs, les unes dans le camp du pouvoir congolais, les autres aux côtés des rébellions congolaises, entre 1996 et 1997.

Selon toujours le porte-parole de l’armée burundaise, des casques bleus de la Mission des Nations unies pour le Congo (Monusco) veillent, par ailleurs, face à la résurgence d’un nouveau conflit aux conséquences imprévisibles sur les pays voisins.

Le conflit fait surtout craindre des conséquences sociales néfastes sur le Burundi, saturé déjà de plus de 40.000 réfugiés congolais, certains depuis la précédente grande guerre civile de 1996 à 1997, dans ce qui était encore l’ex-Zaïre, sous le régime de Mobutu Sese Seko renversé par la précédente rébellion du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD).

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher