topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Pression fiscale conjoncturelle sur le secteur informel au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 04 octobre 2017

Bujumbura, Burundi - L’Office burundais des recettes publiques (OBR) se donne les 15 prochains jours pour recenser les contribuables potentiels du secteur informel à travers tout le pays, dans la foulée d'une précédente annonce du ministère des Finances que le budget général de l’Etat, pour l'exercice 2018, allait être alimenté "à 100%" par des moyens intérieurs pour pallier au gel des aides de la communauté internationale, a-t-on appris mercredi de source officielle à Bujumbura.

Le Burundi est économiquement à bout de souffle depuis que les principaux partenaires techniques et financiers traditionnels ont tourné le dos au pays, une décision consécutive à la grave crise politique et des droits humains autour des élections controversées de 2015.

Les pratiques légales veulent normalement que toute personne qui entreprend une activité commerciale ou toute autre activité, même occasionnelle, susceptible d’entraîner des obligations fiscales, se fasse immatriculer spontanément auprès de l’administration fiscale dans les 15 jours calendaires, à compter du début de l’activité ou de la création de l’entreprise.

Selon le directeur des renseignements et de la gestion du risque à l’OBR, Julius Bucumi, cette campagne systématique d’identification des contribuables potentiels du secteur informel commencera sous peu à Bujumbura, la capitale économique et politique du pays, avant de s’étendre aux 119 communes du Burundi, en étroite collaboration avec les administratifs à la base.

L’informel représente 77% du Produit intérieur brut (PIB) nominal et 90% des emplois sont créés, chaque année, dans ce secteur, selon les données de l’Institut des statistiques et études économiques du Burundi (ISTEEBU).

Dans le secteur formel, l’Office burundais des recettes distingue les "Grands contribuables" ayant un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard de francs burundais (un peu plus de 5,7 millions de dollars américains).

Dans cette catégorie est logée une population fiscale estimée à 418, dont 265 assujettis à la taxe sur valeur ajoutée (Tva), essentiellement à Bujumbura, contre 41 assujettis à la  même taxe, à l’intérieur du pays.

Les "Moyens contribuables", quant à eux, sont ceux qui ont un chiffre d’affaire n’atteignant pas 100 millions de francs burundais (autour de 570.000 dollars), non assujettis à la Tva.

On rappelle que le gouvernement burundais a pris une mesure portant obligation, pour tous les citoyens, de participer à l’autofinancement des prochaines élections générales de 2020, les principaux partenaires traditionnels hésitant encore à reprendre la coopération avec le Burundi.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher