topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Panama Papers : Le président burundais mis en cause dans le pillage du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 13.10.2017

Ces Africains qui pillent leurs pays

Une enquête publiée par un consortium de journalistes africains a mis en lumière la mise à sac des ressources du continent par les chefs d'Etats africains et les sociétés minières étrangères.

Les enquêteurs sont allés fouiller dans les documents des Panama Papers, cette enquête qui a mis en lumière l'évasion fiscale dans des paradis fiscaux comme le Panama. [Photo : Pierre Nkurunziza. Le président burundais est également mis en cause dans l'enquête pour avoir favorisé une entreprise d'hydrocarbures dont il est actionnaire.]

L'enquête menée montre que beaucoup de dirigeants, hommes politiques et hommes d’affaires africains ont mis la main sur les richesses du sous-sol. Sept pays sont cités : le Togo, le Mozambique, la RDC, le Rwanda, le Burundi, l'Afrique du Sud et le Botswana.

En clair, ces oligarques se sont accaparé des richesses de leurs pays pour les transférer dans des comptes bancaires off-shore. "C’est une enquête qu’on a essayé de mener ensemble avec des confrères d’autres pays, qui essaie de démontrer en quoi les Africains participent aussi au pillage des ressources d’Afrique", nous a expliqué Maxime Domegui, le président du COJITO, le Consortium des Journalistes d’Investigation du Togo, qui a participé à la rédaction du rapport.

"Lorsqu’on parle d’évasion fiscale, souvent on indexe les multinationales étrangères qui viennent faire fortune ici en Afrique. Mais cette démarche montre dans quelle mesure les oligarques africains se rendent complices du pillage du continent."

Gestion opaque du phosphate au Togo

L’enquête dénonce aussi la mise en coupe réglée du secteur du phosphate qui était, jusqu’au milieu des années 1990, le poumon de l’économie du Togo et le premier produit d'exportation avec 40% des recettes.

"On reproche l’absence totale de transparence dans la gestion de l’industrie du phosphate au Togo", dénoncele journaliste d’instigation Maxime Domegui. "Et donc, si cela ne profite pas au pays mais à des individus, alors les premières personnes à en profiter ce sont d’abord ceux qui gèrent le pays, en complicité avec des amis. Ce sont des étrangers, des Israéliens notamment, qui ont la main sur le phosphate. Ils ne sont là que parce qu’ils sont les amis du président de la République“, conclut le journaliste d'investigation togolais.

"The Plunder route to Panama" s'est largement penché sur  l’Afrique du Sud et la famille Gupta, d’origine indienne et proche du président sud-africain Jacob Zuma, qui est au cœur d'un scandale présumé de corruption et d’attribution de marchés publics opaques.

Une vaste entreprise de corruption et de détournement des richesses nationales dans laquelle serait impliquée la galaxie Zuma au pouvoir.

Lire le rapport complet (en anglais)

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher