topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ROBERT MUGABE SE RETIRE APRÈS 37 ANS AU POUVOIR : Une semaine après la prise de pouvoir de l’armée, le placement du président en résidence surveillée et le lancement d’une procédure de destitution à son encontre, Robert Mugabe a finalement cédé à la pression et annoncé mardi 21 novembre sa démission après 37 ans passés au pouvoir. [@rib News, 21/11/2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Museveni et Magufuli derrière Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Deutsche Welle, 13.11.2017

Les présidents tanzanien et ougandais critiquent la décision des juges de la CPI, autorisant l'ouverture d'une enquête sur des crimes contre l'humanité présumés au Burundi. Une prise de position qui suscite la colère.

Lors d'une rencontre le week-end dernier dans l'ouest de l'Ouganda, le Tanzanien John Magufuli (g) et son hôte Yoweri Museveni (d) ont accusé la Cour pénale internationale de compromettre les efforts déployés par la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), dans la résolution de la crise burundaise.

En ouvrant une enquête sur les crimes contre l'humanité présumés au Burundi, la Cour internationale se mêle des affaires de la Communauté d'Afrique de l'Est sans associer ses dirigeants a estimé le président ougandais. 

De son côté, le président tanzanien a estimé que la situation au Burundi n'était pas aussi mauvaise que ce qu'en dit la CPI. La preuve : de nombreux Burundais réfugiés en Tanzanie sont déjà rentrés chez eux, tandis que d'autres continuent de rentrer.

Réactions indignées

"Le président ougandais Yoweri Museveni, lui qui a combattu l'ancien dictateur ougandais Idi Amin Dada, devrait savoir c'est que c'est que vivre dans un pays où il y a la terreur qui régit tout,"  a réagit l'intellectuel burundais David Gakunzi, au micro de la DW. L'écrivain rappelle par ailleurs que la Tanzanie a été dirigée par un grand humaniste africain, Julius Nyerere, un homme impliqué dans la conclusion des accords de paix d'Arusha. 

"Aujourd'hui, voir ce pays dire que les victimes burundaises n'ont pas droit à la justice, Nyerere doit se retourner dans sa tombe ! Il faut refuser cette posture qui consiste à dire que les victimes africaines n'ont pas droit à la justice au nom de l'africanité."

Réaction similaire du sociologue guinéen Bano Barry. Selon lui, cette posture n'est que le prolongement de l'appel au boycott de la CPI dans ces pays. "Ces deux pays ont toujours protégé le président Pierre Nkurunziza,"affirme-t-il.

"Ils ont piloté pratiquement toute la période de facilitation sous-régionale pour en réalité permettre à Nkurunziza de continuer à exercer le pouvoir. S'ils avaient changé quoi que ce soit, on ne serait pas dans la situation actuelle au Burundi.

Le président ougandais est le facilitateur des négociations entre les parties burundaises. Mais aussi le président en exercice de l'EAC qui regroupe la Tanzanie, l'Ouganda, le Kenya, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher