topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’OIF relativise l’évolution "positive" de la situation au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

PANA, 22 novembre 2017

 

Bujumbura, Burundi - Une délégation de l’Association internationale des parlementaires francophones (APF) a achevé mercredi une visite de travail de trois jours au Burundi sur une note « positive », malgré « beaucoup de défis » à relever pour renouer avec le calme d’avant la crise. [Photo : la délégation de l'APF a été reçue mardi par le président burundais, Pierre Nkurunziza.]

C’est à cause de cette crise politique et des droits humains que l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avait décidé de couper les ponts et de prendre ses distances avec le gouvernement burundais.

Parmi les grands défis qui restent à relever, le chef de la délégation de l’APF, en même temps président de l’Assemblée nationale du Québec (Canada), a notamment cité le besoin de se réconcilier et de se dire la vérité entre Burundais pour tourner définitivement la page sombre de plus de 50 ans de conflits fratricides dans le pays.

La mission fera l’objet d’un rapport plus détaillé aux membres du bureau de l’APF en janvier prochain, a fait savoir le chef de la délégation.

Au cours de cette première visite, depuis la crise électorale de 2015, la délégation a été reçue au plus haut sommet de l’Etat par le président burundais, Pierre Nkurunziza.

D’autres entretiens ont réuni la délégation avec les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat burundais, respectivement Pascal Nyabenda et Révérien Ndikuriyo.

Dans tous ces entretiens, les autorités politiques nationales ont répété que la situation a fini par se normaliser sur l’ensemble du territoire national, en dépit des allégations de certains médias internationaux qui persistent à dire que le Burundi est au bord du précipice, a particulièrement appuyé le président du Sénat, au cours d’un banquet en l’honneur de la délégation.

La délégation a visité certaines provinces de l’intérieur du pays pour s’enquérir de la situation sur le terrain auprès des administratifs à la base, des leaders politiques et religieux. 

Malgré l’évolution « positive » de la situation, la Cour pénale internationale (CPI) a décidé, le 9 novembre dernier, de lancer des enquêtes sur la crise politique persistante au Burundi et de délivrer des mandats contre des acteurs étatiques dont la responsabilité aura été établie dans la perpétration des « crimes contre l’humanité ».

Ces crimes supposés sont d’une ampleur d’au moins «1.200 morts, des détentions illégales de milliers de personnes, la torture de milliers d'autres, des centaines de disparitions, ainsi que l’exil forcé de plus de 400.000 Burundais, d’avril 2015 jusqu’à mai 2017», présume  la CPI.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies, Michel Kafando, l’a redit lundi au Conseil de Sécurité à New York, au cours de sa présentation d’un nouveau rapport sur le Burundi, au cours de ces trois derniers mois.

Le rapport souligne la nécessité d’un dialogue «quelles que soient les difficultés persistantes au Burundi », sous l’égide des Nations unies et de la sous-région, pour aider le pays à sortir de la crise.

Au niveau de la sous-région, une session de dialogue inter-burundais est en cours de préparation et devrait avoir lieu du 27 novembre au 8 décembre, à Arusha, au nord de la Tanzanie, qui assure la médiation dans la crise burundaise sous l’égide de la Communauté d’Afrique de l’Est.

La rencontre devrait réunir les représentants du gouvernement et toutes les autres parties prenantes au conflit burundais, y compris l'opposition en exil.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher