topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les pays du COMESA exhortés à accélérer l'intégration monétaire régionale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 29/11/2017 – Source Xinhua

Les assises de la 38ème réunion du Bureau des experts du comité des gouverneurs des banques centrales du "Marché commun de l'Afrique orientale et australe" (COMESA), ont exhorté mercredi à Bujumbura les pays membres de cette organisation d'intégration régionale africaine, à accélérer la mise en œuvre des programmes "d'amélioration de l'intégration monétaire régionale".

C'est la principale recommandation sortie des trois journées (du 27 au 29 novembre) de ces assises, a proclamé Jean Ciza, gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB, banque centrale) et président en exercice du comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres du COMESA.

A ce jour, le COMESA est composé de 19 membres : Burundi, îles Comores, République démocratique du Congo (RDC), Djibouti, Egypte, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Libye, Madagascar, Malawi, îles Maurice, Rwanda, îles Seychelles, Soudan, Swaziland, Ouganda, Zambie et Zimbabwe.

Toutefois aujourd'hui, a révélé M. Ciza, le Bureau des experts du comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres du COMESA est composé par un panel de cinq pays membres de cette organisation d'intégration régionale africaine, à savoir le Burundi, Djibouti, l'Egypte, la RDC et le Soudan.

Les autres recommandations-clés sorties de ces assises de Bujumbura, sont, selon lui, relatives à la réévaluation du programme d'intégration monétaire du COMESA, l'appui des pays membres éprouvant des "difficultés particulières" pour atteindre les objectifs dont se sont fixés les banques centrales, la collaboration avec "l'Association des banques centrales africaines" (ABCA), la fourniture des données sur le crédit bancaire et le mécanisme de transmission monétaire au sein de cet espace régional, ainsi que l'élaboration, début 2018, d'un état des lieux sur les réalisations de la convergence macro-économique au sein de l'organisation régionale.

Par ailleurs, ces assises ont interpellé les banques centrales des Comores, de Djibouti, d'Erythrée, d'Ethiopie, de Libye, de Madagascar, des Seychelles et de Zambie, à donner un coup d'accélérateur au processus de paiement des arriérés de cotisations.

Selon M. Ciza, la prévention du phénomène de "volatilité" des taux de change dans l'espace COMESA ainsi que la problématique d'inflation, ont été aussi au cœur des préoccupations de ce forum régional bancaire de Bujumbura.

Ces recommandations des membres du Bureau des experts du comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres du COMESA, a laissé entendre M. Ciza, seront soumises à la prochaine assemblée générale des gouverneurs des banques centrales des pays membres de cette Communauté, prévue en janvier 2018 à Djibouti.

A cette occasion, a-t-il ajouté, le Burundi qui assure actuellement la présidence en exercice de ce comité, passera le témoin à l'Egypte.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher