topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Lancement officiel d’une campagne sur les réformes constitutionnelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 12 décembre 2017

Bujumbura, Burundi  - Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza (photo), a procédé, mardi, à Gitega, Centre du pays, au lancement officiel d’une campagne nationale destinée à préparer la population au vote, par voie référendaire, d’un projet gouvernemental d’une Constitution amendée, en prélude aux élections générales de 2020, ont rapporté des correspondants de presse dans la région.

Un communiqué officiel explique que c’est « dans l’esprit de renforcer la souveraineté fondée sur les valeurs de justice, de démocratie, de pluralisme, de respect des libertés et des droits fondamentaux de l’individu, de l’unité et de solidarité nationale» que le gouvernement s’est proposé d'actualiser la Constitution post-conflit de 2005.

Le projet est néanmoins diversement apprécié, y compris au cœur même du pouvoir burundais, à en juger les dernières nouvelles faisant état de l'absence remarquée, aux cérémonies de Gitega, du premier Vice-président de l’Assemblée nationale et ancien chef de file de l’opposition, Agathon Rwasa.

Le projet de révision de la Constitution avait été l’un des points d’achoppement lors du quatrième et dernier round des pourparlers inter-burundais de paix, tenu du 27 novembre au 8 décembre, à Arusha, en Tanzanie.

La question relève de la «souveraineté nationale», avait insisté la délégation gouvernementale, face à une opposition qui trouve que le moment n’est pas opportun de réviser la Constitution, sans avoir préalablement vidé le contentieux politique autour des élections controversées de 2015.

Le contentieux est né de la candidature de l'actuel chef de l'Etat pour un troisième quinquennat, jugé contraire à la Constitution et à l'Accord d'août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation nationale.

A travers la révision de la Constitution, le Conseil national pour la défense de l'Accord d'Arusha et l'Etat de droit (Cnared, principale plate-forme de l'opposition intérieure et en exil) y voit une volonté du chef de l'Etat actuel de se maintenir au pouvoir "jusqu'en 2034, voire 2041", ce qui serait contraire à l'esprit de l'Accord d'Arusha, un texte qui interdit plus de deux mandats d'affilée à la tête de l'Etat.

Le contenu exact du projet d'amendement de la Constitution actuelle n'est cependant pas encore connu du large public, hormis un communiqué officiel du mois d'octobre dernier qui annonçait, sans détails, que sur un total de 307 articles, 77 ont été proposés à la modification, 9 nouveaux articles ont été créés et 3 autres élagués.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher