topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sénégal : Pierre Nkurunziza visite la Maison des esclaves de Gorée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 10/04/2010 - Source APS

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a souligné, samedi à Gorée, que le Monument de la Renaissance africaine est la preuve qu’« il y a de l’espoir’ » en Afrique.

« Il y a des Africains, il y a des peuples africains qui se lèvent aujourd’hui et disent : "Voilà, il est grand temps de voir très loin. Il est grand temps d’avoir une vision pour toute l’Afrique, pour le peuple africain" », a-t-il dit à l’occasion d’une visite à la Maison des esclaves de Gorée.

« L’histoire a une signification pour l’Humanité, mais particulièrement pour l’Afrique », a ajouté M. Nkurunziza en réponse à une question portant sur le sens des visites qu’il a effectuées au Monument de la Renaissance africaine et à la Maison des esclaves.

« Après le Monument de la Renaissance, ce passage à Gorée nous indique, à plus d’un titre, sur le pourquoi de cette renaissance », a poursuivi le président burundais, tout en rappelant les « difficultés » auxquelles l’Afrique a parfois été confrontée dans son histoire.

La Maison des esclaves est comme « un cachet gravé dans l’histoire de l’Afrique et de l’Humanité toute entière », a encore souligne Pierre Nkurunziza, qui était en compagnie du ministre de la Culture, Mamadou Bousso Lèye, et du maire de la commune de Gorée, Adrien Senghor.

Mais pour le chef de l’Etat burundais, les « souffrances » que le continent africain a connues durant son histoire doivent aujourd’hui servir de « ’leçons ».

De cette souffrance, les Africains doivent pouvoir « tirer es enseignements (…) pour aller de l’avant », a affirmé M. Nkurunziza. « Dans nos souffrances, dans nos plaies c’est là où il y a la guérison », a-t-il estimé.

« Nous sommes sûrs et certains que l’Afrique est en train de marcher. Et que, dans l’avenir l’Afrique, (elle) va témoigner de par son histoire que nous marchons pour le développement et la réconciliation avec le monde entier », a assuré Pierre Nkurunziza.

Le président burundais, qui effectue une visite de 48 heures au Sénégal, n’avait pas pu honorer de sa présence la cérémonie d’inauguration du Monument de la Renaissance africaine qui s’est tenue le 3 avril dernier en présence de plusieurs chefs d’Etat africains.

C’est la raison pour laquelle il a tenu à se rendre sur le site de la statue, avant d’y planter un baobab. Selon Chérif Aïdara, représentant du Burundi en Afrique de l’Ouest, ce geste est « une manière » pour Pierre Nkurunziza « d’apporter sa contribution à l’édification du monument ».

« Il a voulu participer à tout ce qui touche à la Renaissance africaine », a ajouté M. Aïdara.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher