topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Mobilisation des hautes autorités à l’occasion de la Journée de l’arbre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 16 décembre 2017

Bujumbura, Burundi - Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza (photo), a choisi samedi, l’Institut supérieur des cadres militaires (Iscam) de Bujumbura pour rehausser de sa présence, les cérémonies de la Journée nationale de l'arbre, pendant que d’autres hautes autorités encadraient la population dans différentes provinces de l’intérieur du pays, pour la même occasion.

Au Burundi, la Journée de l’arbre est célébrée depuis 1979, sans que le taux estimé de couverture forestière nationale n’excède aujourd’hui encore les 17%, soit une superficie boisée de 467.697 hectares. Les objectifs avoués, à chaque fois, étant centrés sur la lutte contre la pénurie du bois, la dégradation des forêts, des terres et de l’environnement.

A l’Iscam, le chef de l’Etat burundais a marqué un intérêt particulier pour les arbres fruitiers, «source d’énergie et de bonne santé» dont les militaires ont particulièrement besoin, a-t-il dit.

L’Institut supérieur des cadres militaires a, de surcroit, un programme commun avec la Présidence de la République, visant à planter au moins 21 millions d’arbustes sur les sept prochaines années, a-t-il justifié le choix du lieu.

Le ministre burundais de l'Environnement, Célestin Ndayizeye, pour sa part, était signalé à Makamba, plus au Sud du pays, pour la même activité qui a été placée, cette année, sous le thème : "Préservons les forêts, pérennisons les sources d'énergie».

L’objectif de son ministère est de reboiser 12.000 hectares, d’ici l’année 2030, pour réduire d’au moins 23%, le taux d’émission de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique qui n’épargne pas son pays, ces derniers temps, et se traduit par des périodes de sécheresse alternant avec des inondations.

De l’avis général des environnementalistes à Bujumbura, cette bonne volonté politique se heurte néanmoins à bien d’autres réalités burundaises, notamment l’exigüité des terres, la démographie galopante, les feux de brousse répétitifs, le défrichement à des fins agricoles, le surpâturage, la surexploitation des ressources forestières, l’introduction des espèces forestières non maîtrisées et l’appauvrissement du patrimoine génétique forestier.

Concernant l’environnement humain, le Burundi est crédité d’une population de plus de 11 millions d’habitants, sur une superficie de 27.834 kilomètres carrés, avec une densité moyenne de 289 habitants/km² pouvant atteindre 650 habitants/km², par endroits, ce qui en fait l’une des plus élevées d’Afrique.

D’autre part, les guerres civiles cycliques, depuis les années 1990, ont contribué à la destruction de plus de 30% des forêts artificielles, et plus de 14% des forêts naturelles, selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

En 2010, un rapport du Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’état des forêts dans le monde, indiquait que les forêts naturelles du Burundi couvraient environ 103.000 hectares, soit 3,70% du territoire national par rapport à la superficie totale du Pays.

Les forêts artificielles, quant à elles, couvraient 69.000 hectares, soit 2,47% du territoire national, ce qui donne une couverture totale de 6,17%.

Au niveau socio-économique, le bilan énergétique national (MINEM, 2016) indique que le bois est sollicité pour satisfaire 97% des besoins énergétiques du pays.

Par ailleurs, la même source indique que le bois contribue à 2% pour la formation du Produit intérieur brut (PIB) et à 6% pour l’offre d’emplois.

En plus de ces besoins, les forêts burundaises sont sollicitées pour fournir de la matière ligneuse aux usages divers, comme le bois de service, le bois d’œuvre et d’autres produits non ligneux, notamment la viande, le cuir, les fruits, le miel, les champignons, la cire, le fourrage pour le bétail ou encore les médicaments, lit-on dans le même bilan énergétique national 2016.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher