topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Des stades de provinces retenus pour un tournoi du CECAFA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

PANA, 06 janvier 2018

Bujumbura, Burundi - Les stades de Ngozi (nord, 6.000 places), Gitega (centre, 16.000 / Photo) et Muyinga (nord-est, 4.200) ont été retenus pour abriter le tournoi des jeunes de moins de 17 ans, du 1er au 15 avril prochain, a-t-on appris, samedi, au terme de la visite au Burundi du Secrétaire général du «Council for East and Central Africa Football Associations (CECAFA, Confédération d'Afrique centrale et de l'Est), Nicolas Musonye.

La visite fait suite à la décision prise en décembre dernier, à Khartoum, la capitale soudanaise, par le comité exécutif de la CECAFA, de confier l’organisation de la prochaine compétition des moins de 17 ans, au Burundi.

Le secrétaire général du CECAFA a inspecté les trois stades qui répondent finalement aux «normes et standards» exigés par la FIFA.

D’autres infrastructures d’accueil dans les trois provinces burundaises, notamment les hôtels, répondent également aux normes exigées pour accueillir une compétition régionale, selon la même source.

La compétition des moins de 17 ans devrait opposer les jeunes du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda, du Kenya, de la Tanzanie, de Zanzibar, de la Somalie, de Djibouti, de l’Erythrée, de l’Ethiopie, du Soudan et du Soudan du Sud.

Pour le Burundi, il s’agira d’une première dans un pays où les compétions de niveau régional s’organisaient invariablement au «Stade Prince Louis Rwagasore» de Bujumbura, le seul jusque-là agrée par la Fédération internationale de Football association (FIFA), dans la capitale burundaise.

Le plus grand stade du pays (22.000 places), en pelouse synthétique, avait accueilli un précédent tournoi de la CECAFA des moins de 17 ans, en 2007.

Des retombées à la fois sportives, politiques et économiques sont attendues de l’évènement qui va se dérouler dans un pays, isolé par une grave crise autour des élections controversées et émaillées de violences de 2015, de l’avis des analystes à Bujumbura.

Le gouvernement burundais a encore bataillé dur pour abriter la prochaine rencontre au sommet du Marché commun des Etats d’Afrique australe et orientale (COMESA), maintes fois déprogrammée, l'année dernière, et qui aura finalement lieu au même mois d’avril prochain, aux dernières tractations.

On rappelle que les tournois majeurs de la Confédération d'Afrique centrale et de l'Est restent le «CECAFA Challenge Cup», ouvert aux équipes nationales et le «CECAFA-Kagame Club», d’une dotation de 60.000 dollars américains au club vainqueur.

La CECAFA-Kagame club porte le nom de l'actuel chef de l’Etat rwandais, Paul Kagamé qui sponsorise l’évènement sportif régional.

Le Burundi s’était hissé à la quatrième place lors de la dernière édition 2017 de la CECAFA Challenge club de Nairobi, au Kenya.

Le public sportif s’attend, de son côté, à ce que l’organisation de la compétition régionale des moins de 17 ans donne une impulsion nouvelle à ce sport-roi au Burundi, mal classé au palmarès mondial de la FIFA (entre la 150ème et la 170ème place, bon an, mal an).

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher