topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - REMANIEMENT MINISTÉRIEL AU BURUNDI : A moins d'un mois du référendum contesté du 17 mai, le président Pierre Nkurunziza a effectué ce jeudi 19 avril un remaniement qui a fait tomber des têtes, et non des moindres. [@rib News, 19/04/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : des opposants au référendum constitutionnel arrêtés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 09-01-2018

 Le pouvoir prépare un référendum en mai 2018 en vue d'une révision de la Constitution qui devrait permettre notamment au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'au moins en 2034 en lui donnant les pleins pouvoirs dans pratiquement tous les domaines.

Le gouvernement a donc lancé à travers tout le pays depuis le 12 décembre une campagne d'explication des amendements qui vont être apporté à cette Constitution. Depuis, une vingtaine d'opposants accusés de faire campagne contre le référendum a été arrêtée.

Le gouvernement assure être engagé dans une simple explication de texte. Mais la réalité est tout autre sur le terrain. Des reportages des radios et de la télévision nationale ont montré à plusieurs reprises de hauts responsables burundais faisant publiquement campagne pour le oui, alors que des opposants accusés de faire campagne pour le non sont arrêtés à travers le pays.

« Les autorités font campagne pour le oui, en violation bien sûr de la loi parce que maintenant nous sommes dans la phase d'explication des éléments qui ont changé dans la Constitution, mais non pas la phase de campagne pour ou contre la Constitution. Alors, pour nos membres, ils sont arrêtés ici et là. On a arrêté une vingtaine de personnes à peu près. Elles sont accusées d'avoir fait campagne pour ou contre la nouvelle Constitution », dit Pierre Célestin Ndikumana est le président du groupe parlementaire d'opposition Amizero y'Abarundi. Ce député dénonce des « arrestations arbitraires ».

Quant aux membres du gouvernement qui militent déjà pour un oui à ce référendum, la Commission électorale n'est pas compétente dans ces cas, a avoué son porte-parole hier sur une radio locale. « C'est une campagne précoce. Il n'y a pas de conséquences puisque la Céni n'est pas compétente pour contrôler le gouvernement. Il y a d'autres organes qui sont chargés, dans le cadre de la séparation du pouvoir, de contôler l'action du gouvernement, c'est pas la Céni », a expliqué Prosper Ntahorwamiye.

C'est la preuve, aux yeux de plusieurs opposants, que le référendum constitutionnel prévu en mai au Burundi est « une grande mascarade ».

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher