topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La politique d'investissement du Burundi examinée par l’ONU à Genève Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Analyses

@rib News, 13/04/2010

CNUCED : EXAMEN DE LA POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DU BURUNDI

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - UNCTAD/PRESS/PR/2010/008

 Genève, le 12 avril 2010 - Fortement marqué par une décennie de conflit  le Burundi est désormais engagé dans des réformes profondes. Pour stimuler son développement économique, le pays aspire à attirer davantage d'investissement étranger. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) organise aujourd’hui à Genève une discussion autour de cette question à l’occasion de la présentation de son Examen de la politique d’investissement du Burundi (EPI).

Consolider le processus de paix et poursuivre les réformes, telles sont les principales conclusions de cette nouvelle étude des experts de la CNUCED.

Cet examen a été présenté aujourd’hui à Genève lors d’un forum au cours duquel des représentants des gouvernements, des partenaires de développement et du secteur privé du Burundi ont débattu des recommandations juridiques, stratégiques et institutionnelles formulées par la CNUCED.

A l’ouverture des débats, le Secrétaire général de la CNUCED M. Supachai Panitchpakdi a souligné l’importance des réformes engagées par le Gouvernement du Burundi et espéré que « les recommandations de l’examen de la CNUCED, ainsi que les activités de suivi pour les mettre en place, [allaient] compléter les actions ambitieuses du Gouvernement du Burundi avec l'appui de la communauté internationale ».

Le Ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, M. Augustin Nsanze, a salué les recommandations et le travail de la CNUCED en faveur des pays moins avancés (PMAs). Il a exprimé la gratitude du Burundi pour le soutien de la communauté internationale dans ses efforts de redressement économique et social. Il a par ailleurs assuré que tout sera mis en œuvre pour que les élections à venir se déroulent dans la transparence et la quiétude.

Selon l’étude de la CNUCED, la consolidation de la paix et la stabilité politique constituent les pré-requis pour attirer davantage d’investisseurs étrangers. Autres mesures phares : améliorer la compétitivité du pays, moderniser le cadre légal et procéder à une harmonisation aux initiatives de la Communauté Est Africaine.

La CNUCED a également encouragé le Burundi à renforcer ses institutions. « La création fin 2009 d’une agence de promotion des investissements a marqué une étape déterminante vers une approche systématique de promotion et de facilitation des investissements étrangers directs » a déclaré M. James Zhan, Directeur de la division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED. En plus d’améliorer la qualité et la diffusion d’informations nécessaires aux investisseurs, le Burundi est invité à exploiter le fort potentiel de développement de secteurs tels que celui des services, du tourisme, des mines et de l’agriculture.

Le Ministre du Plan et de la Reconstruction, M. Abdallah Tabu Manirakiza, a entériné les recommandations de la CNUCED et présenté les objectifs principaux du Gouvernement en matière d’investissements étrangers. Il a insisté sur les nombreuses réformes déjà engagées ces dernières années, y compris en matière fiscale, de change, de droit du travail et de droit des affaires. Il a également insisté sur les défis qui restent à relever, dont la consolidation de la paix, le renforcement des infrastructures physiques et humaines et la mise en valeur des opportunités créées par l’intégration régionale. A ce titre, il a indiqué que le Burundi espère continuer de bénéficier de l’appui de la CNUCED dans les années à venir.

Les représentants du secteur privé ont estimé que tout en étant sur la bonne voie pour attirer  davantage d’investissements privés le Burundi doit poursuivre son processus de réforme.

La CNUCED procède à des examens de la politique d´investissement à la demande des gouvernements des pays en développement. Ces examens, 29 à ce jour, permettent une évaluation objective du cadre directif, réglementaire et institutionnel dans les pays bénéficiaires afin d´y attirer davantage d´IED et d´en tirer un meilleur parti. Un examen de suivi a lieu au bout de cinq ans afin d´évaluer la mise en œuvre des recommandations proposées et de déterminer les effets des nouvelles politiques sur les flux d´IED.


UN News Centre, 12 avril 2010

Le Burundi doit consolider son processus de paix pour stimuler l'économie

Le Burundi doit consolider son processus de paix et poursuivre les réformes intentionnelles afin d'attirer davantage d'investissements étrangers et stimuler l'économie du pays a conclu une nouvelle étude des experts de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) présentée lundi à Genève à l'occasion de l'Examen de la politique d'investissement du Burundi (EPI).

Pour le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi, « les recommandations de l'étude de la CNUCED, ainsi que les activités de suivi pour les mettre en oeuvre, [vont] s'ajouter aux actions ambitieuses du gouvernement du Burundi avec l'appui de la communauté internationale ».

Selon l'étude, la consolidation de la paix et la stabilité politique constituent les conditions nécessaires pour attirer davantage d'investisseurs étrangers.

Le Directeur de la division de l'investissement et des entreprises de la CNUCED, James Zhan a salué « la création fin 2009 d'une agence de promotion des investissements qui a marqué une étape déterminante vers une approche systématique de promotion et de facilitation des investissements étrangers directs ».

La CNUCED appelle aussi le pays à améliorer sa compétitivité économique, à moderniser son cadre légal et à procéder à une harmonisation des règles édictées par la Communauté Est Africaine.

Le ministre du plan et de la reconstruction, Abdallah Tabu Manirakiza a indiqué que le Burundi espérait continuer de bénéficier de l'appui de la CNUCED dans les années à venir.

La CNUCED procède à des examens de la politique d´investissement à la demande des gouvernements des pays en développement. Ces examens permettent une évaluation du cadre réglementaire et institutionnel dans les pays bénéficiaires afin d´y attirer davantage d'investissements directs étrangers.

Lire le Rapport complet 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher