topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
69% de femmes désintéressées par les médias au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 15 janvier 2018

Bujumbura, Burundi - Soixante-neuf pour cent de femmes de 15 à 49 ans ne lisent de journal, n’écoutent de radio ou ne regardent de télévision, révèle, entre autres, la troisième enquête démographique et de santé (2016-2017) dont une copie est parvenue, lundi, à la PANA, de l’Institut des statistiques et des études économiques du Burundi (Isteebu).

Chez les hommes, 45% d’entre eux vivent déconnectés de la presse écrite, de radio et de la télévision, dans la même enquête de l’Isteebu, basée sur un échantillon de 16.620 ménages, dont 3.180, en milieu urbain, et 13.440, en milieu rural.

Le choix est pourtant varié pour ceux qui veulent s’informer au Burundi où il existe aujourd’hui 25 stations de radios, cinq télévisions et 36 titres de presse écrite, appartenant au public et au privé.

Dans le but de capter et toucher la diaspora et un plus grand nombre d’auditeurs, certains médias commencent à se déployer sur Internet.

Dans ce paysage médiatique burundais, la radio reste néanmoins le média le plus populaire, comparé à la presse écrite et télévisuelle.

Certaines études, notamment celle de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) font état de 82% des ménages burundais qui possèdent au moins un poste radio.

D'autres se rabattent sur les téléphones mobiles équipés de radios pour s'informer, y compris dans le Burundi profond où les nouvelles technologies commencent à révolutionner les mœurs.

La télévision, quant à elle, passe pour un média « élitiste », regardé essentiellement en milieu urbain, pendant que plus de 90% des 11 millions de Burundais vivent en zone rurale.

La presse écrite traîne également la réputation d’être élitiste dans un pays où plus 68% de la de la population sont analphabètes, selon la même enquête de l’Isteebu.

La crise autour des élections controversées et émaillées de violences de 2015 a néanmoins impacté considérablement les médias, particulièrement les radios et télévisions privées indépendantes dont certaines ont été obligées de fermer quand elles n’ont pas été détruites physiquement.

La radiotélévision publique est depuis en situation de quasi-monopole sur le terrain de l’information et de la communication alors qu’elle avait reculé face à l’émergence des médias privés et préférés des auditeurs et des téléspectateurs.

L’autre fait marquant de la presse nationale est que la politique occupe une place dominante dans les tranches d’informations et au niveau des magazines, ce qui n’est toujours pas du goût des consommateurs, selon une étude de l’observatoire de la presse au Burundi(Opb).

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher