topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi renforce ses partenariats en matières de sécurité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 26 janvier 2018

Burundi : Vers des partenariats policiers et militaires renforcés entre le Burundi, l’Afrique du sud, la Chine et la Russie

Bujumbura, Burundi - Le Conseil des ministres de jeudi a adopté des mémorandums d'entente visant le renforcement de la coopération policière, d’un côté, avec l’Afrique du sud et la Chine, de l'autre, avec la Russie, dans le domaine militaire, a-t-on appris, vendredi, d’un communiqué émanent du secrétariat général du gouvernement.

Vers la fin du mois de décembre dernier, un conseil des ministres a adopté un projet similaire de coopération à la sécurité avec la Turquie.

«Dans le cadre de la lutte contre la criminalité transnationale, des partenariats tant internationaux, régionaux que bilatéraux sont encouragés entre les corps de police des pays du monde afin de coopérer en matière de lutte contre les différentes formes de criminalité, du terrorisme, mais aussi de renforcer les capacités des pays pour les rendre plus opérationnelles et professionnelles», motive le communiqué officiel.

 «Cette coopération offrira les opportunités aux policiers burundais de maîtriser les méthodes de prévention et de lutte contre le terrorisme, y compris les actes de pirateries», poursuit le communiqué.

Le texte du communiqué rappelle que la coopération militaire entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement de la République du Burundi, quant à elle, est de longue date.

A ce propos, le communiqué fait savoir que le Burundi a pu bénéficier, de la part de la Russie, d’un appui en équipements militaires divers, ainsi que des bourses de formation pour plusieurs d’officiers.

Concernant le futur de cette coopération, l’on apprend que la Russie compte apporter un appui significatif à l’enseignement à l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM), «raison pour laquelle il est indispensable de mettre en place des textes légaux afin d’élargir d’autres formes de coopération en matière de défense».

 «Le but de cet accord est donc d’accroître et de renforcer la coopération militaire bilatérale et les relations entre les parties, conformément aux lois nationales et aux normes applicables du droit international dont le Burundi est signataire», conclut le communiqué.

La Belgique, la France, l’Allemagne et les Etats unis d’Amérique étaient jusque-là les principaux partenaires en matière de formation et de fourniture d’équipements militaires au Burundi.

L’occident a pris ses distances avec le pouvoir burundais à cause de la crise politique autour des élections controversées et émaillées de violences de 2015.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher