topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - RÉSULTATS DU RÉFÉRENDUM CONSTITUTIONNEL : SANS SURPRISE, LE "OUI" L'EMPORTE TRÈS LARGEMENT. Le "Oui" a obtenu 73,2 % des voix, contre 19,3 % au "Non", 3,3 % d’abstention et 4,1 % de bulletins nuls, a fait savoir la commission électorale (CENI). La participation est de 96,4 %. [@rib News, 21/05/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L'ONU rappelle le Burundi à l'ordre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Deutsche Welle, 07.02.2018

Dans un rapport remis mardi aux 15 membres du conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’ONU a fustigé le projet de révision de la constitution au Burundi. Antonio Guterres, invite Bujumbura à ouvrir un dialogue.

Antonio Guetteres n'apprécie par le projet de révision de la constitution au Burundi. Et ce mardi, au cours d'une rencontre à New-York, Antonio Guterres n’a pas porté de gants : "Même si le Burundi a le droit souverain à amender sa Constitution, je pense fermement qu'un processus aussi important doit être conduit d'une manière inclusive afin d'obtenir une participation et un consensus les plus larges possibles parmi les acteurs clés de la vie politique", a indiqué le patron de l’ONU dans ses recommandations.

Avant d’ajouter, que "même si le Burundi a un droit souverain à amender sa Constitution, je pense fermement qu'un processus aussi important doit être conduit d'une manière inclusive afin d'obtenir une participation et un consensus les plus larges possibles parmi les acteurs clés de la vie politique."

Vive réaction à Bujumbura

Ces propos ont été mal accueillis par les autorités burundaises. "C'est aberrant, un tel comportement de la part du Secrétaire Général des Nations-Unies. À moins qu’il se transforme en un opposant", a réagit, Gaston Sindimwo, premier Vice-président du Burundi. "Nous avons fait de larges consultations au niveau du pays, parce que pour nous, au Burundi, le CNARED n'existe pas. C'est une fabrication de toutes pièces de la communauté internationale. Il n’est pas possible que tout le monde parle le même langage. Jamais !", se fâche-t-il. 

Mesures de décrispation

Dans ses recommandations, le Secrétaire Général de l’ONU a également indiqué que ce processus "requiert un environnement politique et sécuritaire qui permette la confiance de tous les acteurs politiques". C’est pourquoi, "un dialogue inclusif est le seul moyen pour le Burundi de restaurer la confiance entre les parties prenantes, renforcer l'unité nationale et les valeurs démocratiques", a-t-il poursuivi.

Soulagement

La prise de position du Secrétaire Générale de l’ONU est tout à fait légitime et conforme à la réalité, estiment la plus part des leaders de l’opposition en exil, joints par la DW. Selon Innocent Muhozi, le Président de l'Observatoire de la Presse Burundaise, "il était écrit dans Constitution et dans l’accord d’Arusha qu’il ne pouvait pas y avoir de révision de la Constitution sans qu’il y ait un consensus national. Et aujourd’hui, de manière totalement unilatérale, il est interdit à tous ceux qui contestent cela de s’exprimer. Les administratifs, régulièrement dans des meetings publics, disent que ceux qui feraient campagne pour le non, seraient considérés comme des ennemis du pays."

Le Burundi est en proie à une crise politique depuis 2015, née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, alors que, selon ses opposants, l’actuelle constitution le lui interdisait. Pour espérer, se représenter à la prochaine élection présidentielle de 2020, et même au-delà, le président Burundais tient à organiser un référendum constitutionnel, en mai 2018. Le projet de constitution prévoit un septennat.

Par ailleurs l’opposition déplore l’octroi d’un don en matériel, à la fin de l’année 2017 par le FUNUAP, le Fonds des Nations-unies pour la population, au profit d’une radio privée, appartenant à la fondation de Denise Nkurunziza, qui n’est autre que l’épouse du président burundais.

La DW n’a pas réussi à joindre la représentation résidente du FUNUAP à Bujumbura. Il faut juste préciser, que cet organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations unies, octroi souvent ce type de dons, à des radios privées ou communautaires dans de nombreux pays d’Afrique, dans le cadre de ses activités de lutte contre la pauvreté.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher