topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE : RIFIFI AU SEIN DE L’OPPOSITION BURUNDAISE CNARED EN PLEINE "REFONDATION" : JEAN MINANI & CIE ONT CLAQUÉ LA PORTE. [@rib News, 20/06/2018] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un prêtre Burundais accusé d’agression sexuelle au Canada Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

TVA Nouvelles, 22 février 2018

Un prêtre aurait agressé une femme âgée inconsciente

Un prêtre accusé d’agression sexuelle sur une femme de 79 ans l’aurait embrassée de force alors qu’elle était inconsciente après s’être cogné la tête. Lui prétend seulement avoir voulu l’aider après sa chute. [Photo : Le prêtre Charles Bizimana a subi son procès jeudi au palais de justice de Val-d’Or.]

 

Charles Bizimana, 46 ans, un prêtre arrivé du Burundi en 2014 pour prêcher la religion catholique en Abitibi, a rencontré la victime alléguée le 7 mars 2016, vers 10 h, dans un bar de Val-d’Or.

Après avoir bu de la bière et une tequila double, la septuagénaire a invité M. Bizimana à partager son taxi et à prendre un café chez elle.

Elle a perdu connaissance

Selon le témoignage de la victime alléguée lors du procès jeudi, le curé lui aurait mis la main sur l’omoplate avant de l’agripper de force par les deux bras. «Je me suis débattue et j’ai crié», a dit celle dont l’identité est protégée par la cour. Selon elle, le prêtre l’a lâchée et elle est tombée sur le dos. Elle se serait alors cogné la tête contre le mur. Elle aurait à ce moment perdu connaissance.

«Quand je me suis réveillée, il était allongé sur moi et m’embrassait de force. (...) Il me potassait comme quand on fait du pain», a-t-elle imagé.

Selon sa version, elle a réussi à repousser un peu l’homme de foi avec sa main droite. Il lui aurait alors baissé ses leggings jusqu’aux genoux.

«Dieu merci, mes sous-vêtements sont restés bien en place. (...) J’ai crié «Tue-moi. À mon âge, ça ne me fait rien», a-t-elle raconté.

Selon sa version, le prêtre s’est alors relevé de lui-même et lui a dit qu’il ne la tuerait pas, car elle était trop belle et trop gentille.

Aide

Accusé d’agression sexuelle, de voies de fait et de séquestration, M. Bizimana a raconté une histoire bien différente.

Il affirme qu’il a voulu aider la dame à se servir un verre de vin lorsque celle-ci est tombée sur le dos dans sa cuisine.

«J’ai voulu aller l’aider à se relever, mais elle a commencé à me traiter de terroriste musulman et de noir. Elle m’a grafigné sous l’œil droit», a-t-il dit pour expliquer la présence de son sang sur le chandail de la dame et sur un coussin retrouvé par terre dans l’appartement.

Par la suite, la dame aurait perdu connaissance pour une raison qu’il n’a pas été capable d’expliquer à la cour. Il lui aurait alors donné une tape. «Quand elle s’est réveillée, elle a recommencé à me traiter de terroriste», a-t-il dit.

Il soutient que dans son pays, les personnes âgées sont traitées avec respect et qu’il ne voulait qu’aider une dame qui marchait avec une canne.

Le juge Steve Magnan rendra son verdict vendredi.

David Prince | Agence QMI

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher