topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Somalie : les contributeurs de l'AMISOM contre un retrait prématuré Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

RFI, 03-03-2018

En Ouganda, les pays contributeurs de troupes de l'AMISOM (Burundi, Ouganda, Ethiopie, Djibouti, Kenya) estiment que le retrait de la Somalie est prématuré. Ils en ont fait l'annonce ce 2 mars à Kampala lors d'un sommet consacré à la mission de l'Union africaine en Somalie. [Photo : De gauche à droite, Mohamed Abdullahi Mohamed, président de la Somalie, Yoweri Museveni, président de l'Ouanda, et Gaston Sindimwo, premier vice-président du Burundi, lors du sommet des pays contributeurs de l'Amisom, à Kampala, le 2 mars 2018.]

Le mandat de l'AMISOM prévoit un retrait total des forces d'ici 2020. En présence du président somalien, un appel a été lancé à l'ONU mais aussi aux bailleurs pour le maintien de la mission.

Les discussions ont été intenses, confie-t-on du côté de la présidence ougandaise. Les attaques se poursuivent en Somalie. Devant ce constat, les Etats contributeurs de troupes de l'AMISOM, la Mission de l'Union africaine (UA) dans le pays, se sont tous mis d'accord pour demander le prolongement de leur mandat.

« Nous demandons activement au conseil de sécurité de reconsidérer la résolution 2372 sur le retrait de la mission, de restaurer les troupes de l'AMISOM à leurs effectifs précédents et de conserver le nombre des troupes de l'AMISOM pour permettre de recouvrer les territoires toujours sous contrôle d'Al-Shebab et d'autres groupes terroristes », affirme Sam Kutesa, le ministre des Affaires étrangères ougandais.

Enjeu du financement

Cette demande est soutenue par le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat. Mais l'AMISOM est une mission coûteuse.
« La présence continue de l'AMISOM reste essentielle, a-t-il déclaré. Un retrait prématuré est susceptible d'amoindrir les gains réalisés au cours de la dernière décennie, un grand coût humain et financier. Ce qui est crucial, ce sera le financement prévu pour l'AMISOM ».

Cette force africaine est présente depuis 2007 afin d'aider l'Etat somalien à lutter notamment contre les shebabs. En tout, 22 000 hommes se trouvent sur le terrain, dont le retrait a déjà commencé malgré l'instabilité qui continue à régner dans le pays. Deux attentats ont encore touché cette semaine la Somalie.

Ce 2 mars, de longs échanges ont eu lieu avec les différents partenaires notamment l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis. Objectif : convaincre d'aider à financer le maintien de la mission. « Nous sommes victimes de notre succès », ironisait en aparté un officiel de l'AMISOM.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher