topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les violences faites aux femmes inquiètent au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

Deutsche Welle, 08.03.2018

Les associations de défense des droits des femmes affirment que le phénomène s’est amplifié avec la crise et les victimes le plus souvent n’osent pas témoigner. Pour marquer cette journée, certaines ont brisé le silence.

Selon les défenseurs des droits de la femme, les violences sexuelles touchent quasi exclusivement les quartiers les plus défavorisés de la ville. Les victimes refusent le plus souvent de témoigner par crainte pour leur sécurité mais aussi de la stigmatisation sociale qui en découle.

Elles brisent le silence

Une victime nous confie néanmoins son témoignage mais elle a préféré emprunter un autre nom pour conserver son anonymat. "Je préfère m’appeler Jeanne Munezero. "En rentrant chez moi, à mi-chemin, avec mon enfant au dos, j'ai rencontré les jeunes dits Imbonerakure et ils m'ont violée. Le lendemain, ils m'ont intimidée. Ils m'ont dit que si je tente de porter plainte, ils vont me tuer. J'ai eu peur."

Sous couvert d’anonymat, une autre femme témoigne d'un cas de violence sexuelle dont a été victime sa fillette de neuf ans. Sa mère surpasse ses émotions et parvient difficilement à nous parler.

"Elle a neuf ans. Elle a été surprise quand elle dormait. L'agresseur a défoncé la porte et mes voisins ont entendu des cris. Quand ils sont intervenus, l’auteur les a poussés contre le mur et il est parti. Ils ont trouvé ma fille déjà violée. Elle a été hospitalisée mais n'a toujours pas recouvré sa vie normale."

Des cas complexes

Les cas de violences sexuelles sont complexes et souvent monstrueux. Micheline Tuyihayagize témoigne. Sa voisine mineure, a été aussi violée. "Devenue veuve, ma voisine s'est remariée ailleurs. Son second mari a violé et engrossé sa fille."

Les victimes de violences sexuelles s'en remettent aux associations de défense des droits des femmes. Elles bénéficient d'une prise en charge psychologique, d'une orientation et d'un suivi jusqu'à la réinsertion sociale.

"Ici chez nous nous ne faisons pas la prise en charge médicale mais nous collaborons avec le centre Seruka et nous faisons un suivi après la prise en charge médicale, nous aidons les victimes dans leur réinsertion sociale", a raconté Bertille Bumwe est psychologue psychologue au centre Ombre de la femme. 

Et elle poursuit : "Nous continuons aussi la prise en charge psychologique parce qu'une victime de violences doit trouver une prise en charge globale". Les victimes bénéficient également d'un accompagnement juridique pour les plus nécessiteuses.

Selon les associations de défenses des droits des femmes, les violences sexuelles sont en hausse constante au cours des deux dernières années de crise que traverse le pays.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher