topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : une grâce présidentielle pour désengorger les prisons Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

Deutsche Welle, 16.03.2018

Environ 800 prisonniers ont été libérés aujourd'hui par grâce présidentielle. Plus de 400 étaient accusés d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat. Beaucoup d'autres sont aussi des criminels de droit commun.

Près de 2. 900 prisonniers ont jusqu'ici bénéficié de la grâce du président dont 800 environ pour la seule prison centrale de Bujumbura. [Photo : un groupe de prisonniers graciés quitte la prison de Mpimba vendredi à Bujumbura.]

Gracié, Égide Niyubahwe était accusé d'avoir manifesté contre le troisième mandat du président Nkurunziza. Il vient de purger une peine de près de trois ans d'emprisonnement. "Je suis un prisonnier politique", explique-t-il. "J'étais accusé de manifester contre le troisième mandat du président Pierre Nkuruziza à Nyakabiga. Je salue ma libération. Nous n'allons pas troubler la sécurité.  Même en 2015 nous n'avons fait que manifester puis on a été arrêté. Nous promettons d'avoir un bon comportement", affirme-t-il.

Des associations pour la réinsertion

La majorité des prisonniers libérés rencontrent de grandes difficultés de réinsertion sociale. La plupart ont besoin d'un accompagnement qui est délivré par des associations. Jean Marie Nshimirimana est président de l'Association pour la solidarité des prisonniers et leurs familles."Très prochainement, début avril, nous allons aller à leur rencontre dans toutes les provinces", dit-il. "Si leurs propriétés ont été spoliées, nous leur donnerons des avocats qui sont chargés de plaider pour les personnes graciées." 

Le gouvernement ne craint pas l'insécurité

Le gouvernement qui a prévu un programme de réinsertion sociale pour les prisonniers graciés, affirme ne pas redouter l'insécurité que pourrait engendrer la libération de centaines de prisonniers."Ils ont appris des métiers comme la menuiserie, la couture, la cuisine et bien d'autres encore", explique le ministre de la Justice Aimé Laurentine Kanyana. "Il y a eu des formations patriotiques qui ont été dispensées par le ministère de l'Intérieur. Nous sommes convaincus qu'ils ne peuvent plus commettre de tels actes. Le pays maintenant est bien sécurisé, le dispositif est en place pour assurer la sécurité. Ils doivent respecter le loi et l'autorité", prévient-il.

Le but de cette grâce présidentielle est avant tout de soulager le budget de l'Etat en vidant les prisons. Ainsi, 3.000 prisonniers sont incarcérés dans la maison d'arrêt centrale de Bujumbura, pour une capacité d'accueil de seulement 800 personnes.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher