topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Prochain championnat d’Afrique "cadet et junior" de judo au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

PANA, 18 mars 2018

Bujumbura, Burundi - Le Burundi va abriter, à partir du 10 mai prochain, le championnat d’Afrique cadet et junior de judo, directement qualificatif pour les Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires (Argentine), en 2018 et indirectement, pour les Jeux olympiques de Tokyo (Japon), en 2020, a-t-on appris, dimanche de source sportive à Bujumbura.

Plus de 350 judokas et plus de 150 officiels en provenance de 35 pays africains sont attendus à ce championnat, dont 35 judokas burundais, selon le ministre burundais de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Jean-Bosco Hitimana.

Des retombées « politiques, économiques et sportives » sont à escompter de cet évènement inédit au Burundi, notamment la visibilité du pays sur la scène continentale, les rentrées en devises fortes ainsi que l’expérience que ne manqueront pas d’engranger les jeunes judokas burundais auprès de leurs camarades africains plus avancés, de l’avis du ministre Hitimana.

La crise politique autour des élections controversées et émaillées de violences de 2015 avait jusque-là privé le Burundi de telles occasions d’organiser des évènements sportifs d’envergure continentale.

Cette année encore, le Burundi a bataillé dur auprès du « Council for East and Central Africa Football Associations (Cecafa, Confédération d'Afrique centrale et de l'Est) pour obtenir l’organisation du tournoi des jeunes de moins de 17 ans, du 1er au 15 avril prochain.

Les stades de Ngozi (nord, 6.000 places), Gitega (centre, 16.000) et Muyinga (nord-est, 4.200) ont été retenus pour abriter le tournoi, ce qui constituera encore une première au Burundi où les compétions internationales se disputaient jusque-là à Bujumbura, la capitale.

S’agissant des arts martiaux moins développés que le football au Burundi, la Fédération nationale de judo revendique plus de 200 jeunes actifs dont certains ont déjà fait leurs preuves sur la scène sportive internationale, malgré des infrastructures et des moyens financiers jugés « rudimentaires ».

La dernière référence en la matière est le 11ème Championnat de judo de la « Zone V » d’Afrique de l’Est, tenu du 4 au 5 mars 2017, au Zanzibar.

Le Burundi y a décroché la première place (six médailles en or, cinq en cuivre et sept en bronze), talonné par le Kenya (cinq médailles en or, trois en cuivre et 10 en bronze), puis Zanzibar (deux médailles en or, cinq en cuivre et quatre en bronze) et la Tanzanie (une médaille en or, une en cuivre et une en bronze).

A ce Championnat, le poids lourd du judo burundais, Fleury Nihozeko, avait glané une médaille en cuivre pour sa seconde place au classement général des plus de 100 kg, derrière le Kényan Kimani Georges, médaillé d’or.

Du côté des filles, la Burundaise Odette Ntahomvukiye était rentrée également auréolée d’une médaille en cuivre pour sa seconde place, derrière la Kényane Alke Chebet Alke.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher