topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : les forêts locales "menacées" par les populations environnantes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 25/03/2018 – Source Xinhua

Les forêts burundaises sont "menacées" par les populations vivant dans leurs environs via des actions agricoles menées par ces dernières à l'interne de ces "aires protégées", a déploré samedi à Bujumbura M. Frédéric Bangirinama, expert forestier burundais et professeur d'université.

M. Bangirinama, qui tenait un point de presse suite à la journée internationale des forêts célébrée le 21 mars de chaque année depuis 2012 sur décision de l'assemblée générale des Etats membres de l'Organisation des Nations Unies (ONU), a souligné que les forêts, au Burundi tout comme sous d'autres cieux, constituent "le poumon" de l'écosystème environnemental.

Brossant d'emblée l'état des lieux en la matière, l'expert Bangirinama a indiqué que le Burundi abrite deux types de forêts, soit les forêts naturels et les boisements, représentant respectivement 9% et 5% du territoire national (27 834 km2).

"En effet, le patrimoine forestier burundais est essentiellement formé des aires protégées. Alors, le problème crucial auquel le pays fait face actuellement, se trouve au niveau du comportement des populations limitrophes de ces écosystèmes forestiers, qui vont y cultiver", a-t-il fait remarquer.

L'expert a dénoncé également la "dévastation récurrente" des forêts burundaises par des coupes illicites des arbres, ainsi que des feux de brousse dont se rendent "coupables" les éleveurs des bovins et des ovins à la recherche de l'herbe "tendre" près des rizières forestières, particulièrement pendant les périodes de saison sèche (juin-août).

L'expert Bigirimana a mis en garde sur les risques que les Burundais encourent pour le moyen et long terme si jamais les menaces en cours sur les forêts du pays, aboutissaient à leur destruction.

"En effet, d'aucuns qualifient les forêts de poumon de la vie humaine. Car, ce sont elles qui, à travers la photosynthèse, utilisent le gaz carbonique pour produire l'oxygène et jouent un rôle-clé dans le cycle de l'eau", a-t-il expliqué.

Sur ce, il a conseillé aux divers intervenants, en l'occurrence les autorités environnementales burundaises, les ONG locales et internationales ainsi que les populations limitrophes des réserves forestières, à enclencher une synergie opérationnelle en amont et en aval pour une "gestion participative" en ce qui concerne la protection du patrimoine forestier national.

De la sorte, a-t-il laissé entendre, il sera possible de prévenir que le Burundi ne sombre dans les décennies à venir vers une situation de "désertification".

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher