topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - REMANIEMENT MINISTÉRIEL AU BURUNDI : A moins d'un mois du référendum contesté du 17 mai, le président Pierre Nkurunziza a effectué ce jeudi 19 avril un remaniement qui a fait tomber des têtes, et non des moindres. [@rib News, 19/04/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Université : le montant du prêt-bourse entre 60.000 et 150.000 FBU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

@rib News, 02/04/2018 – Source Xinhua

Les autorités burundaises viennent de fixer le montant du prêt-bourse prévu pour les étudiants universitaires entre 60.000 et 150.000 francs burundais (entre 34 et 85 dollars) selon les cycles d'études.

Le prêt-bourse sera viré mensuellement sur les comptes des bénéficiaires, le montant sera de 60.000 FBU pour le 1er cycle universitaire, de 100.000 FBU pour le 2ème cycle, et de 150.000 FBU pour le 3ème cycle.

Ce prêt-bourse sera remboursé par l'étudiant burundais après obtention d'un "emploi rémunéré" au sein de la Fonction Publique burundaise ou au sein du secteur privé, selon une ordonnance conjointe signée le 22 mars par la ministre burundaise de l'Education, de l'Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique, Janvière Ndirahisha, et son homologue chargé des Finances, du Budget et de la Privatisation, Domitien Ndihokubwayo, rendu publique le 2 avril.

Cette ordonnance souligne d'emblée que l'octroi de ce prêt-bourse tiendra des équilibres régionaux au Burundi. Répartie sur une superficie de 27.834 km2, le Burundi est composé de 18 entités provinciales ; elles-mêmes subdivisées en 119 communes dont trois communes urbaines relevant de la province urbaine de Bujumbura-Mairie (ouest) abritant la capitale du pays.

L'ordonnance mentionne en plus que cet argent de prêt-bourse va couvrir la restauration, le transport, l'hébergement, ainsi que "d'autres soins".

La Commission Nationale de Gestion des Bourses d'Etudes et de Stages, "peut accorder des assistances particulières en natures afin d'encourager des étudiants qui poursuivent des formations dans les filières stratégiques", selon l'ordonnance.

Les ministres Ndirahisha et Ndihokubwayo ont spécifié dans leur ordonnance ministérielle conjointe que le remboursement des montants ainsi prêtés aux étudiants universitaires burundais, se fera après que l'étudiant ait décroché un emploi ou quand il exerce une activité génératrice de revenus.

L'ordonnance recommande à chaque employeur d'exiger à chaque étudiant désireux de postuler à un emploi dans son service, une "attestation de redevabilité ou de non redevabilité vis-à-vis du prêt-bourse" pour montrer qu'il s'est acquitté de ses responsabilités au niveau des engagements contenus dans le contrat de prêt-bourse.

En outre, poursuit l'ordonnance, l'employeur devra opérer une "retenue de 10% du salaire à la source" sur le revenu mensuel de chaque ancien étudiant universitaire ayant contracté un prêt-bourse auprès de l'Etat burundais.

Pour sa part, l'Office Burundais des Recettes (OBR), est l'organe étatique désigné pour collecter ces fonds ainsi remboursés.

"Les personnes qui ne seront pas à mesure de rembourser totalement les prêts-bourses contractés, devront payer des pénalités qui seront précisés dans le contrat de prêt-bourse signé entre le bénéficiaire, son parent ou tuteur, et les ministres en charge de l'Education et des Finances", insiste cette ordonnance ministérielle conjointe dont l'entrée en vigueur interviendra avec l'année académique 2017-2018. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher