topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Tshisekedi fils, opposant, héritier et candidat en RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

VOA Afrique, 01 avril 2018

Après le père, le fils, comme souvent en politique : l'opposant Félix Tshisekedi (photo - avec au fond le portrait de son père) a été investi candidat à l'alternance au pouvoir du président Joseph Kabila, samedi, en République démocratique du Congo, au milieu de grandes manœuvres en prévision du scrutin du 23 décembre.

A 54 ans, Félix-Antoine Tshisekedi, Fatshi pour les intimes, a été plébiscité président et investi candidat de l'Union démocratique pour le progrès social (UDPS), qui a tenu son congrès jusque dans la nuit de vendredi à samedi dans la commune de Limete, à Kinshasa.

Facilement reconnaissable à sa haute taille et sa carrure massive, courtois, à l'écoute, Fatshi prend le relais de son père, Etienne Tshisekedi, le charismatique cofondateur de l'UDPS en 1982 sous la dictature du maréchal Mobutu qu'il avait soutenu au début du régime en 1965.

Décédé à Bruxelles le 1er février 2017, le "Vieux", originaire du Kasaï (centre), avait déjà en 2011 défié en vain le président Joseph Kabila, réélu pour un second mandat de cinq ans au terme d'un scrutin très contesté.

"Je suis convaincu que l'UDPS arrivera au pouvoir cette année", a déclaré le fils devant 803 délégués, dont 793 ont voté pour lui.

Marié, père de cinq enfants, diplômé en marketing et communication en Belgique, Fatshi rejoint son allié, l'opposant en exil Moïse Katumbi, parmi les opposants et candidats déclarés à la magistrature suprême.

Deux figures de proue

Les deux figures de proue du "Rassemblement de l'opposition" continuent à faire assaut d'amabilité et d'unité. Sur Twitter samedi, M. Katumbi a salué l'élection de son "cher frère", mais pas son investiture : "Félicitations pour ce congrès réussi. Ta brillante élection à la tête de l'#UDPS va renforcer l'unité de l'opposition. Ensemble, nous serons plus forts pour obtenir de vraies élections cette année et en finir pour de bon avec cette dictature!".

"Merci beaucoup cher frère Moïse. Un grand défi nous attend, j'en suis conscient. Et notre unité, qui donne le tournis à beaucoup de gens, sera la clé de voûte de cette victoire qui est certaine. Ensemble nous sommes, ensemble nous demeurerons", a répondu M. Tshisekedi sur Twitter.

Dans les faits, M. Katumbi, ex-gouverneur du Katanga et richissime homme d'affaires, dispose de la popularité et des moyens nécessaires pour faire campagne, mais ne peut rentrer au pays où il risque la prison après sa condamnation dans une affaire immobilière.

Moins riche, moins populaire, mais bien présent en RDC, M. Tshisekedi s'affiche au pays avec d'autres opposants qu'il a invités au congrès de l'UDPS, dont l'ex-président de l'Assemblée nationale Vital Kamerhe.

M. Tshisekedi, un Luba du Kasaï, doit aussi combler un déficit de charisme par rapport à son défunt père et son "frère" d'armes Moïse Katumbi.

Fin 2017, ses appels à la désobéissance civile, aux journées villes mortes et aux rassemblements se sont essoufflés en RDC où toute manifestation est interdite depuis septembre 2016.

Début 2018, M. Tshisekedi s'est raccroché aux appels des catholiques à trois marches contre le régime de M. Kabila, qui ont rencontré un vrai écho parmi les fidèles.

Avant même son investiture, M. Tshisekedi avait obtenu une première victoire contre le Premier ministre, Bruno Tshibala, qui revendiquait également l'étiquette UDPS. L'"aile Tshisekedi" est bien la dépositaire du nom du parti, a estimé une instance politique, le CNSA.

M. Tshisekedi doit encore organiser les obsèques de son père, dont la dépouille est toujours à Bruxelles, faute d'accord entre les autorités, d'une part, l'UDPS et la famille, d'autre part.

Si tout se passe comme prévu, M. Tshisekedi défiera en fin d'année un candidat issu des rangs de la Majorité présidentielle (MP), puisque le président Kabila ne peut se représenter.

M. Kabila n'a cependant pas dit qu'il quitterait le pouvoir, laissant planer un doute, selon ses adversaires.

Le chef de l'Etat doit devenir dans les prochains mois président du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), qui doit désigner son propre candidat à la présidentielle.

Plusieurs noms reviennent, dont celui de l'actuel président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, ou de l'ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo.

En cas d'alternance, M. Tshisekedi évoquait il y a quelques mois devant l'AFP "une commission vérité et réconciliation" pour demander des comptes à M. Kabila et lui permettre de rester au pays.

Avec AFP

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher