topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le budget des "imprévus" en hausse de plus de 300% au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 08/08/2008

Bujumbura, Burundi - L'examen de la gestion de la ligne des "imprévus" a abouti au constat d'une sur-utilisation globale d'un montant de 6,4 milliards de francs burundais (près de 6,4 millions de dollars US) en 2007 par rapport au montant initial de 1,9 milliards de FBU autorisé par la loi des finances, soit un taux de dépassement de 324,14%, a-t-on appris de source proche de la Cour des comptes du Burundi.

La cour a multiplié et adressé ces derniers jours des rapports critiques à l'Assemblée nationale dénonçant, pêle-mêle, "les disparités des statuts pécuniaires dans l'administration publique", la "révision à la hausse du budget 2008 pour des raisons parfois injustifiées", ou encore la "gestion opaque des fonds et comptes extrabudgétaires" qui ont fait perdre, dans l'ensemble, au trésor public, des milliards de FBU.

La cour a multiplié et adressé ces derniers jours des rapports critiques à l'Assemblée nationale dénonçant, pêle-mêle, "les disparités des statuts pécuniaires dans l'administration publique", la "révision à la hausse du budget 2008 pour des raisons parfois injustifiées", ou encore la "gestion opaque des fonds et comptes extrabudgétaires" qui ont fait perdre, dans l'ensemble, au trésor public, des milliards de FBU.

Le nouveau rapport fait, en outre, savoir que l'examen de la gestion de la ligne des imprévus a aboutit au constat d'une sur- utilisation globale d'un montant de plus de 7,4 milliards de FBU en 2006 par rapport au montant initial de quelque 1,9 milliards de FBU autorisés par la loi des finances, soit un taux d'exécution de 372,31%.

"La plupart des dépenses qui ont émargé sur cette ligne ne revêtent pas un caractère accidentel, car certaines d'entre elles étaient prévisibles et pouvaient être budgétisés", peut-on encore lire dans le rapport de la cour des comptes.

Des frais de mission à l'étranger, des dépenses en carburant ou pour régler des contentieux de l'Etat envers des tiers ainsi que des heures supplémentaires des cadres et agents publics ont été, entre autre, payés sur la ligne des imprévus alors que la loi des finances ne prévoyait pas de telles dépenses, relève toujours le rapport.

Par ailleurs, la ligne des imprévus a parfois servi à la régularisation ou l'augmentation des salaires des personnels engagés sans autorisation budgétaire, ce qui viole le prescrit de l'article 32 des lois de finances qui stipule pourtant clairement que le "recrutement du personnel ne peut être effectué qui s'il est préalablement autorisé par le ministère des fiances", poursuit la même source.

Pour la cour des comptes, la façon dont la ligne fonctionne montre en somme que l'Etat est encore loin d'avoir établi la transparence requise dans la gestion de son budget, car le recours abusif à l'argent destiné aux imprévus permet de contourner l'absence de l'autorisation parlementaire pour effectuer la plupart des dépenses sensibles et non accidentelles.

La ligne des imprévus est en principe destinée à faire face aux seules dépenses éventuelles ou accidentelles que la loi des finances n'a pas pu prévoir à temps et dont on ne peut se passer, rappelle la cour.

L'institution recommande en conséquence de faire supporter, par cette ligne, uniquement les dépenses effectivement imprévus et imprévisibles ayant un caractère incontournable et accidentel et d'en préciser le cadre légal ainsi que les modalités de virement et de transfert de crédits.

Les multiples rapports de la cour des comptes n'ont, à ce jour, donné lieu à aucune suite judiciaire connue et pouvant aider à récupérer l'argent du contribuable, déplore-t-on dans l'opinion publique au Burundi.

L'institution n'est, cependant, pas la seule à émettre dans le vide et, avant elle, l'inspection générale de l'Etat avait déjà défrayé la chronique des médias, en se lamentant publiquement sur le peu de cas dont la justice burundaise faisait également de ses multiples rapports d'activité restés lettre morte.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher