topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Entrée en vigueur d’un nouveau système de prêt-bourse universitaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 04 avril 2018

Bujumbura, Burundi - Un nouveau système de prêt-bourse universitaire, assorti d’un remboursement minimal mensuel de 10% par le bénéficiaire en cours d’emploi, est entré en vigueur à partir du 23 mars dernier, détaille une ordonnance conjointe du ministère burundais de l’Education nationale et celui des Finances dont la PANA s'est procurée, mardi, une copie.

L’ordonnance vient en application du décret de février 2017 portant réorganisation du système de gestion des bourses d’études et de stages, motive la même source.

Le décret avait été contesté dans la rue par les étudiants à l’unique université publique, basée à Bujumbura, la capitale burundaise, sans toutefois faire reculer le gouvernement, engagé dans une politique d’austérité par des coupes budgétaires généralisées, disait-on à l’époque.

Le système révolu accordait, jusque-là, aux étudiants régulièrement inscrits, une bourse gratuite de 30.000 francs burundais (17,1 dollars américains) par mois.

Le nouveau système prévoit un prêt mensuel de 60.000 francs burundais (34,1 dollars américains) aux étudiants de premier cycle, 100.000 francs (57,1 dollars) à ceux du second cycle et 150.000 francs (85,2 dollars), dans le troisième cycle, presque l’équivalent des salaires de base à l’entrée dans la Fonction publique du pays.

Par contre, une « bourse d’excellence » sera accordée gratuitement, «à titre d’encouragement», aux meilleurs lauréats des humanités générales pédagogiques et techniques, prévoit l’ordonnance.

Ce type de bourse peut également être octroyé aux meilleurs lauréats pour des études de deuxième et de troisième cycle, selon la même source.

Dans le cas des bénéficiaires du prêt-bourse, les frais d’affiliation à la Mutuelle de la Fonction publique, un service public des soins de santé des fonctionnaires de l’Etat, ou à toute autre maison d’assurance privée, seront retenus à la source, nuance l’ordonnance.

Par ailleurs, avant d’embaucher, tout employeur public ou privé devra exiger une attestation de redevabilité ou de non redevabilité vis-à-vis du prêt-bourse, délivrée conjointement par les ministères de l’Education et des Finances.

L’article 14 de l’ordonnance précise que nul ne peut signer « plus de trois contrats » de prêt-bourse dans le premier cycle de formation, « plus de sept contrats » pour la médecine générale, et « plus de trois contrats » pour le troisième cycle.

Dans le cas des formations de 2ème et 3ème cycles, le prêt-bourse est réservé aux domaines jugés prioritaires et stratégiques par le gouvernement, « selon les besoins et les moyens disponibles ».

Le prêt-bourse peut être retiré, notamment «lorsque l’étudiant est exclu de l’institution d’accueil pour des fautes lourdes, comme la tricherie ou le manquement au régime disciplinaire».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher