topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la Commission vérité et réconciliation rend son bilan d'étape Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

RFI, 05-04-2018

La Commission vérité et réconciliation, contestée par l'opposition et la société civile indépendante, donne son bilan d'étape, plus de trois ans après sa mise en place. Il lui reste moins de deux ans pour mener à bien sa lourde tâche de faire la lumière sur tous les graves crimes commis dans ce pays depuis son indépendance jusqu'en 2008. Un demi-siècle ponctué de nombreux massacres inter-ethniques.

Cette Commission n'a bénéficié pratiquement d'aucune aide de la communauté internationale, qui estime qu'elle ne pouvait pas mener à bien ce travail alors que le Burundi traverse une grave crise politique depuis que Pierre Nkurunziza a décidé de briguer un troisième mandat en 2015. Mais la CVR l'appelle à revoir sa position, car elle s'estime satisfaite par son bilan : 60 000 victimes ou ayant-droits auditionnés, 70 000 victimes recensées, 13 000 auteurs présumés identifiés et 3 500 fosses communes découvertes.

Mgr Jean-Louis Nahimana assure que trois ans après la mise en place de la CVR, le bilan parle pour cette commission. Mais les choses n'ont pas été faciles. Exemple, les auditions de victimes et d'ayant-droits de victimes devaient prendre deux mois. Elles ont commencé avec deux ans de retard et ont duré plus d'une année.

Le président de la CVR du Burundi ne cache pas aujourd'hui sa joie à l'heure de ce bilan d'étape. « Nous avons tenu, nous avons fait face au contexte et voilà que maintenant, avec peu de moyens, nous avons pu parvenir à des résultats satisfaisants. Ce que nous avons perdu au niveau des moyens, nous l'avons récupéré, en mettant beaucoup plus de temps. »

Mgr Jean-Louis est formel, la CVR du Burundi a su sauvegarder son indépendance. Il assure que les témoignages recueillis l'ont été auprès de toutes les communautés burundaises et il en appelle donc aujourd'hui à la communauté internationale. « La Commission vérité et réconciliation, tout comme les partenaires, nous avons tous été piégés, parce que nous confondons la crise actuelle, la crise politique qui n'est pour moi qu'une crise contingente, qui est liée à une situation, tandis que le processus de justice transitionnelle concerne le destin de tout un peuple. »

Le président de la CVR en est convaincu : seul ce travail de mémoire pourra aider le Burundi à mettre fin aux violences cycliques qui l'ont régulièrement endeuillé depuis son indépendance en 1962.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher