topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le CREDAF penche à Bujumbura sur la sécurisation des impôts Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 09/04/2018 – Source Xinhua

Burundi : des spécialistes réfléchissent sur la sécurisation du recouvrement des impôts en période de crise

Le groupe de travail du Centre de rencontres et d'études des dirigeants des administrations fiscales (CREDAF), tient depuis lundi ses assises de trois jours à Bujumbura pour réfléchir sur la façon de sécuriser le recouvrement des impôts en période de crise.

Le CREDAF est une association non gouvernementale à but non lucratif composée de 30 pays répartis sur quatre continents dont 24 pays d'Afrique, deux pays d'Amérique, deux pays d'Europe et deux pays d'Asie. Il organise des rencontres annuelles (colloques et séminaires) et diffuse une documentation sur les systèmes fiscaux des différents pays.

"Ces assises nous permettront de trouver des solutions durables aux problèmes de collecte des impôts et taxes et qui maintiennent des recettes fiscales en période de crise", a déclaré dans son discours d'ouverture des travaux le commissaire général adjoint de l'Office Burundais des Recettes (OBR) Léopold Kabura.

Il a indiqué qu'il s'agit de palier à des menaces qui sont de deux ordres, à savoir les menaces traditionnelles et les menaces entraînées par les nouvelles technologies de l'information.

Parmi les menaces traditionnelles, il a cité le détournement de données internes, les mouvements sociaux propres aux administrations fiscales, les émeutes, coup d'Etat et troubles civils, les catastrophes naturelles et incendies, l'éclosion de pandémie ou d'épidémie et la rupture dans l'approvisionnement en électricité.

Quant aux menaces entraînées par les nouvelles technologies de l'information, il a fait savoir que l'ouverture des systèmes d'information peut être à l'origine de nouveaux risques.

"Les systèmes modernes d'information comprennent des fonctionnalités permettant un accès des tiers aux informations fiscales" tout comme, a-t-il noté, "à travers les télé-procédures, les administrations modernes permettent aux contribuables de déposer des données déclaratives dans le système d'information des administrations fiscales". Certains fonctionnaires des administrations fiscales sont habilités à importer des informations notamment des directions des douanes, du Trésor, du budget et aussi de la banque centrale au moment où le transit d'information en provenance des tiers accroît la vulnérabilité des systèmes d'information des administrations fiscales.

Les irrégularités dans les communications via internet et parfois des phénomènes de rupture dans la communication, notamment entre administrations fiscales et contribuables (télé-procédures) peuvent constituer un obstacle à la mobilisation des recettes fiscales, selon lui.

Il a exhorté les participants à ces assises à œuvrer en apportant, chacun en ce qui le concerne, une contribution significative pour la réussite des travaux.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher