topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : la police nationale dément les rumeurs d'enlèvement d'enfants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 10/05/2018 – Source Xinhua

La Police nationale du Burundi a démenti mercredi des rumeurs d'enlèvement d'enfants, destinées selon le porte-parole de ce corps à "perturber la quiétude de la population".

Des informations qui circulent sur les réseaux sociaux et dans des rues et quartiers de la capitale burundaise rapportent l'existence d'un groupe de personnes qui enlèverait des enfants à des fins superstitieuses.

Selon Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la de la Sécurité Publique et de la Gestion des Catastrophes, ces rumeurs de kidnapping avancent que les auteurs de ces crimes promettraient une somme de 5.000 dollars à qui les aiderait.

M. Nkurikiye a organisé une conférence de presse où il a formellement démenti ces informations qu'il a qualifiées de rumeurs "auxquelles on s'est habitué chaque fois qu'on approche des élections".

"Ce sont des rumeurs sans fondement car il n'y a eu aucun cas constaté par les services en charge des enquêtes qui les confirmeraient", a assuré Pierre Nkurikiye, qui a ajouté que ces rumeurs n'avaient d'autres visées que de semer le trouble et la peur au sein de la population.

Il a demandé à toute personne qui constaterait l'absence de son enfant de s'adresser à la police de la localité, à l'administration ou au comité mixte de sécurité pour que les enquêtes commencent immédiatement et pour que l'enfant soit retrouvé, au lieu de diffuser cette information dans la rue ou sur les réseaux sociaux.

Il a également promis d'appréhender les personnes relayant ces rumeurs et de les traduire devant la justice.

"Le ministère de la Sécurité Publique et de la Gestion des Catastrophes voudrait informer le public qu'il a été demandé au service chargé des enquêtes d'appréhender toute personne relayant ces rumeurs afin qu'elle soit traduite devant la justice comme fauteuse de troubles", a déclaré P.Nkurikiye.

Il a également demandé à la population d'être vigilante, de bien encadrer les enfants et surtout d'informer les forces de sécurité afin de déterminer qui était à l'origine des rumeurs.

Ces rumeurs persistantes depuis deux semaines interviennent alors que les responsables des partis politiques et autres acteurs politiques battent campagne pour le référendum constitutionnel où ils appellent leurs militants en âge de voter à se présenter aux bureaux de vote le 17 mai 2018 pour s'exprimer sur le projet de révision de la Constitution de 2005.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher