topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Référendum constitutionnel sous tension au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News16/05/2018 – Source Reuters

Les Burundais sont appelés à se prononcer jeudi sur un projet de réforme constitutionnelle qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2034, mais risque aussi d'exacerber des tensions ethniques toujours fortes.

Près d'un demi-million d'habitants ont trouvé refuge à l'étranger depuis sa réélection émaillée de violences, en 2015. Le Burundi présente la même composition ethnique que le Rwanda voisin, où la constitution a également été modifiée il y a trois ans pour permettre au président Paul Kagamé de rester au pouvoir.

L'opposition et les mouvements de défense des droits de l'homme font état d'arrestations, de dispersions de rassemblements en faveur du "non" et de menaces de mort, mais le gouvernement promet un scrutin libre et équitable.

Signe des tensions qu'il suscite, le secrétaire général du CNDD-FDD (Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie), dont le chef de l'Etat est issu, a qualifié cette semaine les adversaires de la réforme d'"ennemis de la nation".

La BBC a par ailleurs été interdite d'antenne ce mois-ci pour avoir relayé des opinions "inappropriées". Voice of America a subi le même sort, mais assure que ses émissions en langue locale sont toujours diffusées sur les ondes courtes.

Pierre Nkurunziza, ancien professeur de sport qui a combattu dans les rangs des Forces de défense de la démocratie pendant la guerre civile, appartient à la majorité hutue. Il est arrivé au pouvoir en 2005, à la fin du conflit qui a fait 300.000 morts.

Son projet de réforme, qui l'autoriserait à briguer deux nouveaux septennats, a toutes les chances d'être approuvé, mais  ses détracteurs, pour lesquels il était déjà inéligible en 2015, craignent des exactions de la part des Imbonerakure, la section de jeunesse du CNDD-FDD dont le nom signifie littéralement "ceux qui voient loin", en kirundi.

"Les Imbonerakure ont passé des nuits entières dans les villages, à dire à nos membres de ne pas assister à nos réunions, faute de quoi ils pourraient être arrêtés, poursuivis ou tués", a déclaré Pierre Célestin Ndikumana, membre de la coalition d'opposition Amizero y'Abarundi. Au ministère de l'Intérieur, on parle d'"un mensonge flagrant".

Pour Lewis Mudge, de Human Rights Watch, la réforme sera adoptée sans difficultés et sans heurts, du fait du climat de terreur qui règne au Burundi. "Personne n'osera s'y opposer dans un effort concerté", a-t-il déclaré.

De nombreux réfugiés burundais vivent au Rwanda, où 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été massacrés en 1994 par des extrémistes hutus.

²La réforme proposée prévoit notamment de porter de cinq à sept ans la durée d'un mandat présidentiel et de limiter à deux mandats successifs l'exercice du pouvoir, sans prendre en compte les mandats passés.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher