topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Référendum au Burundi : forte affluence dans les bureaux de vote Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 17-05-2018

Jour J pour le référendum constitutionnel contesté au Burundi qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034, et de concentrer tous les pouvoirs entre ses mains, en enterrant définitivement l'accord de paix signé en 2000 à Arusha. Un accord qui a ouvert la voie à la fin de la guerre civile qui a fait plus de 300 000 morts en 10 ans, en instaurant un partage du pouvoir entre les deux principales ethnies du pays. Près de 4,8 millions d'électeurs sont attendus dans les urnes. Les observateurs parlent d'une forte affluence dès le début du scrutin.

Avant six heures du matin, l'heure de l'ouverture des bureaux de vote, des centaines de personnes alignées bien en rang se pressaient déjà devant les quelque 11 000 bureaux de vote répartis à travers tout le pays. Les paysans burundais, qui représentent environ 90% de la population, votent toujours très tôt le matin avant d'aller travailler dans leurs champs.

Mais cette fois, le pouvoir burundais, qui tient à légitimer un référendum contesté avec un taux de participation élevé, a appelé tous ses militants à aller voter avant dix heures du matin. Beaucoup ont entendu cet appel, mais à de nombreux autres endroits, l'administration et les Imbonerakure, les jeunes du parti que l'ONU qualifie de milice, sont passés de maison en maison pour obliger les traînards à aller voter. Le président Nkurunziza a d'ailleurs donné l'exemple en allant remplir son devoir civique avant sept heures.

Vers la fin de l’accord d’Arusha

L'enjeu de ce vote est de taille, même si l'issu de ce scrutin ne fait aucun doute. D'autant que l'opposition et des journalistes ont déjà dénoncé de nombreux cas d'irrégularités, notamment des mandataires d'opposition chassés par dizaines de bureaux de vote ou encore des gens forcés de voter pour le oui. La Constitution actuelle interdit à un président de rester au pouvoir plus de dix ans. La nouvelle mouture devrait permettre à Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034  avec les pleins pouvoirs.

Les quotas ethniques prévus par l'accord d'Arusha restent d'actualité, au moins jusqu'en 2025, mais tout l'édifice construit pour qu'il y ait partage du pouvoir est détruit. Le chef de l'Etat aura le dernier mot face au Parlement, ne sera plus tenu d'avoir dans son gouvernement des représentants de tous les partis ayant obtenus plus de 5% des voix aux législatives, alors que la majorité des 2/3, nécessaire jusqu'ici pour l'adoption des lois au Parlement, est ramenée à la majorité absolue.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher