topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Référendum au Burundi : la coalition Amizero ne reconnaîtra pas le résultat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 20-05-2018

Le Burundi est toujours dans l'attente des résultats du référendum de jeudi dernier qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester en poste jusqu'en 2034. Les résultats provisoires sur la quasi-totalité des provinces du pays donnent sans surprise le «oui» gagnant. [Photo : Une militante d'Amizero y'Abarundi appelent à voter « Oya » (Non).]

Quels que soient ces résultats définitifs, la coalition d'indépendants «Amizero y'Abarundi» (Espoir des Burundais) dirigée par Agathon Rwasa estime qu'ils seront «fantaisistes» et qu'elle ne les reconnaîtrait pas. Des accusations gratuites, répond le pouvoir.

Pour la coalition le processus électoral n'a été ni libre, ni transparent. Amizero  dénonce une fois de plus «les intimidations et le harcèlement» dont a été victime, selon elle, la population de la part du parti au pouvoir et plus précisément de la part des Imbonerakure, la ligue de jeunesse du parti.

« On ne peut pas les reconnaître parce que ce sont des résultats qui ont été manipulés, explique à RFI le président du groupe parlementaire Amizero y’Abarindi Pierre Célestin Ndikumana. C’était un petit théâtre électoral. Ce n’était pas vraiment des élections : il y a eu arrestations ; il n’y a pas eu vote secret ; les Imbonerakure accompagnaient les votants dans les isoloirs ; il y a eu chasse à l’homme ; nos mandataires ont été chassés des bureaux de vote ; il y a eu dépouillement quand nos mandataires n’étaient pas là…

Dans beaucoup de provinces, presque partout dans le pays, il y a eu des intimidations. Nos mandataires ont été arrêtés quand ils se rendaient dans les bureaux de vote pour suivre le scrutin… Donc il y a eu beaucoup de choses, beaucoup, beaucoup de dérapages, beaucoup de gaffes. C’est la raison pour laquelle on ne peut pas reconnaître les résultats de cette parodie électorale ».

Faux, répond le 1er vice-président du Burundi, Gaston Sindimwo, interrogé par RFI.

« C’est vraiment un mensonge, nous assure le premier vice-président. Parce que, les Burundais ont voté ! Ce qui s’est passé le 17 mai 2018, c’est du jamais vu au Burundi, où nous avons vu les gens voter librement et les gens répondre massivement au référendum. C’est extraordinaire ! Il n’y a pas moyen de trouver des prétextes. Donc, c’est un scrutin sans incident aucun.

Il [faudrait] qu’ils parviennent à rassembler des preuves et qu’ils puissent les transmettre à l’organe chargé du contentieux électoral. Pour nous, la situation est calme au Burundi. Nous sommes habitués à ces manœuvres ».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher