topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi/Referendum : le «Oui» à plus de 80% chez les Burundais de Chine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

@rib News, 20/05/2018 – Source Xinhua

Comme tout autre Burundais en droit de voter, les Burundais résidents en République populaire de Chine et dans les pays de la même zone d'accréditation ont répondu massivement au vote du referendum constitutionnel qui va régir le Burundi une fois que le Oui remporte. Le dépouillement des votes a montré que le « Oui » a remporté à plus de 80%. [Photo d’archive : Rencontre annuelle des étudiants burundais en Chine, 18-20 février 2016 dans la ville de Ningbo.]

« Ego » ou « Oya », c'est en ces termes que la population burundaise s'est prononcée. Les votants devraient mettre sur le bulletin de vote une croix ou leur empreinte dans une case blanche en face du « oui » ou « non » écrits en kirundi, la langue locale, avant de le glisser dans une urne en vue d'une réforme constitutionnelle qui s'est déroulée jeudi le 17 mai 2018. A Beijing, capitale de la République populaire de Chine, le « Oui » a remporté sur 84% contre 13% du « Non » et 3% nul. Pas d'abstention. Selon les informations de la part de l'ambassade, place où a eu lieu le vote, le taux de participation a été de 81.97%.

Un petit problème qui s'est remarqué à cet endroit concerne l'insuffisance du matériel. A cette inquiétude, l'ambassadeur du Burundi en République populaire de Chine, Martin Mbazumutima, a indiqué qu'à une grande surprise inattendue, un grand nombre de personnes non inscrites est venu exercer leur droit civique. D'après ledit diplomate, l'ambassade a reçu le matériel électoral selon le nombre des Burundais inscrits au vote. Mais, explique-t-il, comme elles sont dans leur droit, nous nous sommes retrouvés dans une insuffisance matérielle causée par plusieurs personnes non inscrites. « Plusieurs d'entre elles étaient des étudiants qui poursuivent leurs études dans des différentes provinces de la Chine et celles qui étaient en mission de ce pays », a poursuivi l'ambassadeur.

Surveillance de l'économie nationale par le peuple

« Je me sens tellement bien d'avoir exercé mon droit civique aujourd'hui en cette date. Je n'ai pas compté sur la distance qui sépare mon école et Beijing où se trouve l'ambassade. Je me suis seulement référé sur l'importance de ce droit et de l'amour patriotique », a confié à la rédaction, Rodrigue Nshimirimana, un étudiant burundais à l'Université normale du dans l'est de Chine qui venait de poser l'acte patriotique. Selon Nshimirimana, une fois que le Oui remporte, le peuple burundais trouvera son développement souverain car, explique-t-il, ce projet de la constitution présente plusieurs avantages. « Le développement du pays sera basé sur la volonté du citoyen, ce qui entraînera par la suite la surveillance de l'économie nationale par ce dernier. C'est le citoyen qui guidera le développement du pays », a-t-il expliqué.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher