topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Au Burundi, le "oui" au référendum est contesté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 22.05.2018

La CENI a annoncé les résultats provisoires du référendum constitutionnel du 17 mai, une consultation qu'elle estime couronnée de succès. La coalition de l'opposition conteste les résultats et compte déposer un recours. [Photo : Tatien Sibomana (g) et Agathon Rwasa (d), deux leaders de la coalition d'indépendants Amizero y'Abarundi (Espoir des Burundais) lors d'un meeting appelant à voter "Non".]

"Au niveau national, le taux de participation est de 96, 4%. Le oui représente 73, 26% contre 19,34% pour le non."

C'est Pierre Claver Ndayicariye, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante qui a annoncé lundi (21.05.2018) les résultats provisoires du référendum du 17 mai. La CENI estime que "ce processus a été un véritable succès sur les plans organisationnel, politique et démocratique"

La coalition Mizero y'Abarundi veut déposer un recours

Les résultats ne font toutefois pas l'unanimité au sein de la classe politique. Ils avaient été par avance dénoncés par l'opposition, qui estime que le référendum s'est tenu dans un climat de peur et a été marqué par des fraudes.

"À écouter le président de la CENI, on dirait que tout est rose", s'indigne Évariste Ngayimpenda, vice-président de la coalition d'opposition Amizero y'Abarundi.

"Or depuis l'annonce de ce processus, il y a des gens qui ont été menacés, intimidés, terrorisés, intimidés, voire tués  jusque dans la campagne. Alors que dans tout ça ils ne disent rien, ils présentent les choses comme relevant du meilleur des mondes, je suis très très surpris."

La coalition portée par Agathon Rwasa compte porter plainte. "Le code électoral prévoit des procédures de recours, on va faire recours auprès de la cours constitutionnelle », affirme Évariste Ngayimpenda.

"Une grande maturité politique"

Dans l'autre camp, c'est la satisfaction. "Nous félicitons le peuple burundais pour avoir voté pour le 'oui' en faveur des amendements de la constitution", déclare Jacques Bigirimana, président des Forces nationales de Libération (FNL). Son parti, qui se réclame de l'opposition, a fait campagne pour le "oui".

"Ce comportement exemplaire témoigne une grande maturité politique ainsi qu'une grande expérience démocratique du peuple burundais, n'en déplaise à ses détracteurs", estime Jacques Bigirimana.

Les résultats de la diaspora encore attendus

Selon la CENI, certains résultats de la diaspora ne sont pas encore disponibles, mais ils ne peuvent pas influencer les résultats provisoires.

Les résultats définitifs seront publiés par la Cour constitutionnelle qui en vérifie la régularité.

Malgré la polarisation des positions, les responsables politiques convergent sur un point. Ils appellent tous la population au calme et à la sérénité afin de se préparer paisiblement aux élections générales de 2020.

Critiques américaines

Les Etats-Unis ont également mis en doute les résultats du référendum constitutionnel. Dans un communiqué, le département d'État a déploré le manque de transparence et l'absence d'observateurs lors de la consultation et dénoncé de "nombreux cas de harcèlement et de répression des opposants au référendum" durant les mois qui ont précédé le référendum. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher