topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Macron reçoit Kagame et "soutient" une Rwandaise à la tête de la Francophonie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 24/05/2018 – Source AFP

Le président français Emmanuel Macron a apporté mercredi son soutien à la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, candidate à la tête de la Francophonie, à l'issue d'une rencontre notable à Paris avec le président rwandais Paul Kagame.

"La ministre des Affaires étrangères du Rwanda a toutes les compétences pour exercer cette fonction" de secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) et "je la soutiendrai", a déclaré M. Macron. Le mandat de l'actuelle responsable de l'OIF, la Québécoise Michaëlle Jean, expire mi-octobre.

Le chef de l'Etat français s'exprimait au côté de son homologue rwandais, également président en exercice de l'Union africaine (UA), convié à l'Elysée pour la première fois depuis 2011 à l'occasion d'un sommet international sur la high-tech.

Les relations entre Paris et Kigali sont extrêmement tendues depuis le génocide de 1994 au Rwanda. Mais les chefs d'Etat des deux pays tentent progressivement de renouer des liens.

Ils se sont déjà vus à deux reprises en un an: en marge de l'Assemblée générale de l'ONU et en Inde à l'occasion du sommet solaire. Et M. Macron a annoncé mercredi qu'il se rendrait au prochain sommet de l'UA, organisé début juillet à Nouakchott, en Mauritanie.

"Nous croyons dans un multilatéralisme fort, c'est le sens de votre engagement M. le Président à la tête de l'Union africaine et c'est le sens de mon engagement au sein de l'Union européenne", a souligné Emmanuel Macron.

"Nous espérons continuer à travailler ensemble (...) à la fois au plan bilatéral et pour le continent africain", a abondé Paul Kagame.

Pour le président français, "il ne s'agit en aucun cas de sous-estimer les difficultés du passé et la complexité de la relation bilatérale mais au contraire (...) d'assumer cette complexité, de savoir la surmonter".

"Cela prendra sans doute du temps", "on ne va pas tout normaliser du jour au lendemain" mais "ce qui nous rassemble, ce sont les questions de paix et de sécurité en Afrique", a-t-il souligné.

Près d'un quart de siècle plus tard, le rôle joué par la France au Rwanda reste encore un sujet hautement polémique.

Paul Kagame, arrivé au pouvoir après le génocide, a accusé les autorités françaises d'avoir soutenu le pouvoir hutu et d'avoir été un acteur des tueries ayant fait, selon l'ONU, quelque 800.000 morts entre avril et juillet 1994, essentiellement parmi la minorité tutsi, mais aussi chez les Hutu modérés.

Paris a toujours démenti toute implication dans les massacres.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher