topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le référendum constitutionnel de trop Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 25.04.2018

Cette semaine dans la presse allemande, il est question entre autres du référendum au Burundi et de la zone de libre échange sur le continent africain voté en mars dernier par les dirigeants africains.

"Sans limite". C’est le titre donné par la Süddeutsche Zeitung à son article sur le président burundais et son référendum constitutionnel. Celui qui se fait appeler "Guide éternel" peut désormais rester éternellement au pouvoir comme certains de ses homologues africains a estimé le quotidien de Munich.

Le "Oui" sans surprise

Pour ce journal, le restaurant "La Détente", à Bujumbura, est réputé pour sa cuisine approximative, avec des poissons du lac Tanganyika, mais dans ce restaurant lundi dernier, à la place de la bonne cuisine, c’est la très controversée, Commission électorale indépendante du Burundi qui a servi sur un plateau d’or les résultats du référendum au président, lui permettant de s’éterniser au pouvoir.

Pour le quotidien bavarois, tout comme la cuisine du restaurant "La Détente", rien n’était attendu de ce référendum – pas même une surprise. Le "Oui " l’a emporté comme l’a signifié le président Nkurunziza lors de la campagne. En réalité, le texte de la constitution élaboré de façon unilatérale par le parti au pouvoir et soumis au référendum dans des conditions très opaques, va permette à Pierre Nkurunziza de rester président jusqu'à 2034.

Crainte de nouvelles violences

Au Burundi, rappelle la Süddeutsche Zeitung, des opposants sont intimidés ou tués, plus de 1 200 personnes ont été victimes d'assassinats politiques au cours des trois dernières années et quelque 400 000 personnes ont fui à l'étranger. Il faut s'attendre à ce que la situation se détériorer plus si rien n’est fait, avertit le quotidien.

Les efforts entrepris par l’Union africaine pour résoudre la crise n’ont rien donné pour l’instant. Malheureusement déplore la Süddeutsche Zeitung, de nombreux autres présidents en Afrique de l'Est cherchent à modifier la Constitution de leurs pays pour rester plus longtemps au pouvoir.

Le journal bavarois cite le président Yoweri Museveni de l’Ouganda, âgé de 73 ans, qui a fait supprimer de la constitution, la limite d'âge de 75 ans. Les 32 ans au pouvoir ne lui suffisent toujours pas. Au Rwanda voisin, le président Paul Kagame a levé la restriction de deux mandats et a été réélu à 99%.

Sauf qu’au moment où le Burundi régresse économiquement, la capitale du Rwanda, Kigali, elle, est devenue une métropole moderne et le constructeur allemand, Volkswagen prévoit d'y ouvrir une usine à la fin du mois de juin.

Zone de libre échange en Afrique

La Frankfurter Allgemeine Zeitung s’est intéressée, elle,  à la zone de libre échange sur le continent. Pour le journal de Francfort, l’instauration de cette zone promet une sécurité juridique. Selon la FAZ, bien que de nombreuses grandes entreprises allemandes considèrent le continent africain comme stratégique, l'Allemagne est à la traîne en matière d'investissements directs dans les pays africains.

Les raisons de cette hésitation sont principalement l'incertitude juridique, les obstacles administratifs et la corruption selon le quotidien. L'accord sur la zone de libre-échange, signé en mars dernier par 44 des 55 pays africains pourrait maintenant changer tout cela. Et c’est l'une des plus grandes zones franches du monde qui va voir le jour, d’après la Faz.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher