topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Nkurunziza annonce son départ de la présidence en 2020 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 07/06/2018 – Source Xinhua

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a solennellement annoncé jeudi (photo) qu'il quitterait la présidence à l'issue de son mandat en 2020, lors d'un discours à la nation prononcé sur la colline Bitare, dans la commune Bugendana en province de Gitega (centre) et retransmis à la télévision nationale.

Le président Nkurunziza a fait cette annonce au cours de la cérémonie solennelle suivant la promulgation de la nouvelle Constitution burundaise adoptée lors du référendum du 17 mai dernier.

Auparavant, le président avait promulgué cette nouvelle Constitution au palais présidentiel de Gitega, en présence de la Garde des Sceaux burundaise, Aimé-Laurentine Kanyana, qui y a apposé le sceau de la République du Burundi.

"En ce qui nous concerne, nous nous engageons à respecter le verdict de la Cour constitutionnelle du Burundi, qui a été confirmé par la Cour de Justice de la Communauté est-africaine (CEA) par rapport à notre dernier mandat", a déclaré en substance le chef d'Etat burundais dans son allocution solennelle prononcé en langue nationale, le kirundi.

Dans son arrêt rendu le 7 mai 2015, la Cour constitutionnelle avait déclaré que l'actuel chef d'Etat burundais était éligible à un "deuxième et dernier mandat présidentiel" courant du 26 août 2015 au 26 août 2020.

M. Nkurunziza a également indiqué que cette annonce concordait bel et bien avec son discours à la nation en 2015 au lendemain de sa réélection comme président de la république, avec la Constitution de 2005 sur laquelle il a prêté serment et avec la nouvelle Constitution promulguée au palais présidentiel de Gitega.

Le gouvernement burundais a par ailleurs décidé que la ville de Gitega serait la future capitale politique du Burundi.

Le président Nkurunziza a conseillé à ses compatriotes et aux instances de la communauté internationale de "ne pas être distrait et de ne pas tomber dans le piège des individus qui propagent de faux propos" concernant "les mandats de l'actuel chef d'Etat burundais" et le contenu de la nouvelle Constitution.

L'amendement de la Constitution, "n'a pas été initié en faveur du chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza, comme les ennemis du Burundi le propageaient ces derniers temps", a-t-il souligné. Selon M. Nkurunziza, la Constitution a été révisée "dans l'ultime objectif de mettre en place les fondements solides axés sur la dignité pour un avenir radieux" des générations actuelles et futures au Burundi.

"En ce qui me concerne, je m'engage solennellement et je m'y prépare bien, avec tout mon cœur, avec toute mon intelligence et avec toutes mes forces, à soutenir le nouveau chef d'Etat que les Burundais vont élire en 2020. Je m'engage aussi à continuer à servir mon pays jusqu'à la fin de ma vie", a-t-il assuré.

Auparavant, le président Nkurunziza avait remercié tous les corps constitués qui se sont investis "corps et âme" dans l'aboutissement heureux de ce processus référendaire sur la mise en place d'une loi fondamentale qui régira la gouvernance burundaise pour les années à venir.

Il a notamment cité la Commission électorale nationale indépendante, les autorités de l'administration territoriale burundaise à tous les niveaux ainsi que les corps de défense et de sécurité.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher