topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : vers un maximum de quotas pour la diffusion de la musique burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

@rib News, 01/07/2018 – Source Xinhua

Burundi : pour "plus de visibilité médiatique" pour la musique burundaise

Les autorités burundaises veulent "plus de visibilité médiatique" pour la musique burundaise à l'avenir en veillant à ce que celle-ci ne soit plus dominée par la musique étrangère au niveau des diffusions sur les médias audiovisuels nationaux, a déclaré dimanche à Bujumbura Léonard Sinzinkayo, directeur général de la Culture au sein du ministère burundais de la Culture et des Sports.

M. Sinzinkayo s'entretenait avec Xinhua au lendemain de la clôture de la semaine dédiée à la Fête internationale de la musique organisée du 21 au 30 juin 2018 en collaboration avec l'Amicale des Musiciens du Burundi (AMB).

"Nous voulons en effet qu'il y ait un maximum de quotas pour la diffusion de la musique burundaise sur les antennes des radios-télévisions émettant à partir de notre pays ; car, nous avons l'impression que la musique étrangère prend plus de place par rapport aux tranches de diffusion accordées à la musique burundaise. Dans cette perspective, nous envisageons d'approcher les autorités médiatiques concernées pour des pourparlers visant à rectifier cette situation", a-t-il précisé.

Derrière cet agenda des autorités en charge de la Culture, a-t-il ajouté, se trouve une "vive volonté" politique focalisée sur l'épanouissement des musiciens burundais afin que ceux-ci accèdent "aux droits sur l'usage de leurs chansons" notamment via les médias.

Les négociations souhaitées avec les médias audiovisuels, a-t-il insisté, devraient aboutir à ce que la musique des Burundais ait une "grande place" dans les programmes de diffusion.

"En effet, si les tranches de diffusion des radios et télévisions burundaises continuent à être dominées par des musiques étrangères, le risque encouru est qu'en fonction des accords de réciprocité des Bureaux de droits d'auteurs, les Burundais pourraient se retrouver dans des situations inconfortables où ils seraient obligés de payer beaucoup aux musiciens étrangers aux dépens des artistes nationaux", a-t-il fait remarquer.

Ces innovations envisagées, a-t-il poursuivi, visent aussi la promotion des valeurs véhiculées par la culture burundaise sous forme "d'éducation culturelle" à l'endroit des jeunes générations burundaises actuelles et futures.

"Si les jeunes musiciens burundais ont pour premier repère la musique des pays de la sous-région comme celle de la RDC, de la Tanzanie et de l'Ouganda voisins, c'est anormal dans la mesure où nous Burundais, nous devrions prioriser l'amour de notre musique en la diffusant à très grande échelle sur les antennes des médias audiovisuels", a-t-il affirmé. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher