topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi: libres, les quatre Français arrêtés ont quitté le pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

RFI, 01-07-2018

Au Burundi, les quatre Français interpellés il y a un peu plus d'une semaine et immédiatement écroués dans différentes prisons, notamment pour escroquerie, sont libres. Leur bonne foi aurait finalement était reconnue, selon des sources judiciaires. Relâchés un à un depuis mardi, ils ont quitté le pays samedi 30 juin, dans la plus grande discrétion. Ce scandale s'est révélé être une affaire « très sensible », impliquant des millions de dollars et les plus hautes autorités de l'Etat.

Les quatre ressortissants français arrêtés la semaine passée sont pratiquement blanchis, selon des sources judiciaires contactées par RFI. Ils ont pris le premier avion qui quittait Bujumbura, après avoir reçu leurs passeports des mains du procureur samedi matin. Même si, officiellement, l'enquête en cours continue, ont précisé les mêmes sources.

Tout cela s'est fait dans la plus grande discrétion, car le pouvoir du président Pierre Nkurunziza veut sauver la face. Accusés officiellement de « faux et usage de faux, escroquerie, constitution de société fictive » par le ministère de la Sécurité publique, les quatre Français et leur accompagnateur burundais ont d’abord été incarcérés dans des prisons de sinistre réputation, loin de la capitale.

Des millions de dollars de bénéfice pour des proches de l'Etat

Mais il est très vite apparu qu'il s'agissait d'hommes d'affaires présents sur place pour prendre possession d'une société locale chargée du contrôle des appels internationaux, en vue de prélever une taxe gouvernementale sur les communications. Cette entreprise qui vient d'être rachetée par une société hongkongaise est dirigée par des proches du sommet de l'Etat, fait des millions de dollars de bénéfice et n'a jamais reversé de dividendes à son principal actionnaire depuis sa création trois ans plus tôt.

Les cinq personnes incarcérées ont été jetées en prison pour protéger le business des proches de l’Etat en question expliquent de hauts cadres burundais, qui dénoncent un véritable scandale, qui ternit l'image du pays. Heureusement pour eux, les quatre ressortissants français qui se sont retrouvés au milieu de cette affaire ne sont pas les premiers venus. Bujumbura a subi de fortes pressions, l'affaire a fini par se dégonfler et les Français ont été libérés.

Seul leur accompagnateur burundais, Donatien Ndayishimiye, croupit toujours en prison. Il serait la victime de luttes de clans au sein du régime burundais.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher