topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rwagasore, prince de consensus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 29.06.2018

Il est l'une des figures les moins connues des indépendances africaines : le Prince Louis Rwagasore a pourtant su mener pacifiquement le Burundi vers l'indépendance avant de mourrir assassiné.

"Un Burundi paisible, heureux et prospère" : c'était le rêve du Prince Louis Rwagasore, passionné d'économie et surtout convaincu que l'indépendance pouvait se conquérir dans la paix. Portrait de celui qui a fait consensus dans un pays en tension. 

Est-ce son sang princier qui a fait sa popularité ?

Il est certain que Louis Rwagasore a grandi avec les privilèges d'un prince : il était le fils aîné de Mwami Mwambutsa Bangicirenge, Roi des Barundi, et a reçu une solide éducation dans l'un des lycées les plus prestigieux du Rwanda – sous tutelle belge, le Ruanda-Urundi ne formait qu'un seul et même pays. Après des études d'administration et d'agronomie à Bruxelles, où il se mêle aux milieux indépendantistes et rencontre des étudiants africains venus des quatre coins du continent, Rwagasore rentre au pays en 1956 et se mue en animal politique – c'est son charisme et ses qualités de stratège qui feront sa popularité.

Comment a-t-il su fédérer les Burundais ?

Louis Rwagasore était un diplomate habile et grand rassembleur. Il a impressionné les Burundais par son esprit d'initiative, d'abord, avec la création de coopératives agricoles qui devaient rendre aux Burundais et aux Burundaises la maîtrise de leurs moyens de production, et mettre fin à la monoculture du café. Par ses relations, ensuite, avec les grandes figures des indépendances africaines – le prince Louis Rwagasore a croisé le Congolais Patrice Lumumba à plusieurs reprises, il a entretenu une correspondance avec l'Égyptien Gamal Abdel Nasser et a nourri son projet politique grâce à son ami Julius Nyerere. Le projet de coopératives a tourné court, mais il aura fait sa célébrité, et il a créé son parti, le parti de l'Union et du Progrès national (UPRONA), dès 1958, avec une base militante très diversifiée.

Quelle est sa place au panthéon des héros des indépendances africaines ?

Au Burundi, il est un héros célébré à chaque fête de l'indépendance, resté symbole d'une transition vers l'indépendance pacifique et d'un Burundi uni. Stades, écoles, bibliothèques, avenues – les hommages au héros national sont partout. À l'issue de la guerre civile burundaise, les signataires de l'accord d'Arusha de 2000 ne manquent d'ailleurs pas d'invoquer son "leadership charismatique", qui a "évité au Burundi de plonger dans des confrontations politiques fondées sur des considérations ethniques" - au moins jusqu'à ce que ne soit proclamée l'indépendance. Sa mort précoce l'a empêché de "se pencher sur les véritables problèmes de la nation : problèmes économiques surtout, problèmes de la terre et de l’émancipation sociale du petit peuple, problèmes de l’enseignement et tant d’autres, auxquels nous cherchons et trouverons des solutions qui nous sont propres", comme il l'avait promis lors de son discours d'accession à la Primature.

___________________________
Ce récit fait partie de la série "Racines d'Afrique". Une série lancée début 2018 par la Deutsche Welle, en coopération avec la Fondation Gerda Henkel.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher