topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi veut se doter d'un document de "politique salariale" d'ici fin 2018 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 12/07/2018 – Source Xinhua

Le gouvernement burundais souhaite se doter d'un document de "politique salariale" d'ici fin 2018, a déclaré jeudi Félix Mpozeriniga, ministre de la Fonction publique, du Travail et de l'Emploi.

Le ministre Mpozeriniga tenait un point-presse dans un hôtel de Bujumbura en marge de la cérémonie de lancement d'une table ronde pour la validation d'une étude sur la "classification des emplois et des fonctions" dans l'administration publique burundaise.

Le Burundi s'est doté au mois d'avril 2012 d'un Programme national de réforme de l'administration publique (PNRA) dont la vision principale est celle d'une administration publique "qualifiée, performante et responsable" orientée vers le service au citoyen.

Le PNRA, a précisé le ministre, se focalise sur une politique salariale équitable. "En effet, selon les résultats de l'étude présentée, le système burundais de rémunération repose depuis quelques décennies sur des critères basés uniquement sur les diplômes et l'ancienneté. Ces deux critères ne suffisent pas ; car il faut aussi définir et prendre en compte les emplois et les fonctions exercés par les uns et les autres pour cultiver l'esprit de rentabilité", a-t-il souligné.

Cette vision, a-t-il expliqué, cadre bien avec la politique gouvernementale de gestion des performances.

Il a également révélé que le gouvernement burundais, moyennant consultation des partenaires sociaux (représentants des travailleurs et représentants des employeurs), est en train d'appliquer une politique d'"ajustement salarial" prévue sur une période de quatre ans.

"Aujourd'hui, nous sommes déjà à la 3e année ; et, dans les prévisions, nous espérons d'ici la fin de l'année disposer du document de politique salariale. L'objectif visé est que le gouvernement puisse disposer du temps suffisant pour se l'approprier et étudier le montage technique et financier de cette politique", a laissé entendre M. Mpozeriniga.

Le plus important, a-t-il signalé, est le fait que la fin des travaux portant sur la classification des emplois et des fonctions exercés au Burundi ouvre la voie aux experts pour démarrer l'élaboration d'une "politique salariale équitable et consensuelle", qui régira les générations burundaises actuelles et futures.

Le ministre en a profité pour réfuter l'idée selon laquelle la mise en chantier de cette politique burundaise d'"ajustement salarial" aurait sacrifié certaines catégories de fonctionnaires burundais, notamment ceux travaillant au sein des administrations paraétatiques.

"Aucune catégorie de fonctionnaires n'a été sacrifiée par cette politique d'ajustement salarial, car les annales et les primes ont été gelées pour tous les fonctionnaires. En effet, le gel des annales et des primes n'est ni un décret ni une ordonnance, mais émane d'une loi", a-t-il noté.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher