topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi sur le point de se doter d’une usine de raffinage industriel de l’or Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 17 juillet 2018

Bujumbura, Burundi - Les engins destinés à la construction de la première usine d’exploitation et de raffinage industriel de l’or sont déjà en route, tandis que les riverains du site concerné, à Mabayi, dans le Nord-ouest du Burundi, auront été tous indemnisés pour quitter les lieux avant la fin de juillet, a rapporté, mercredi, la radio publique, citant le ministre de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza.

L’installation des équipements devrait être terminée d’ici novembre et le premier lingot d’or pourrait sortir de l’usine avant la fin de l’année, selon les prévisions des mêmes sources.

C’est une société burundo-russe « Tanganyika Mining Burundi » qui a gagné le marché d’exploitation industrielle de l’or et ses minerais dérivés sur le site de Cimba, à Mabayi.

Les études prospectives disponibles indiquent que le site de Cimba regorge de 14 tonnes d’or, 36.000 tonnes de cuivre et 16 tonnes de fer.

Le gouvernement burundais possède 15% des parts dans la société mixte qui doit encore reverser des taxes et impôts au trésor public national, selon les termes du contrat liant les parties.

L’économie nationale dépendait jusque-là des aides extérieures et depuis l’année dernière, le gouvernement s’est engagé dans un vaste programme d’exploitation des ressources naturelles dormantes.

La crise électorale et des droits humains de 2015 a provoqué le désengagement des principaux partenaires techniques et financiers traditionnels du Burundi, ce qui explique, d’un autre côté, le réveil des pouvoirs publics.

En fin de semaine dernière encore, le Conseil des ministres a adopté deux projets de décrets, l’un portant octroi d’un nouveau permis d’exploitation de l’or et ses minerais associés à la société britannique «African Mining Limited», l’autre portant permis de recherche du coltan et ses éléments accompagnateurs à la multinationale «Niobium and Tantalum Exportation and Geological Activities Holding » (NTEGA Holding Burundi S.A ).

La société «Raining Mining Burundi» était déjà sur les « Terres rares » de Gakara, au sud de Bujumbura, «Tantalum Mining Company» (Taminco) sur le coltan et la cassitérite, à Kabarore et Murehe, dans le Nord, «Burundi Mining Metallurgy International» sur le nickel et les minerais associés, à Musongati, dans le Sud.

Certaines estimations indiquent que le Burundi détient la deuxième plus importante réserve de coltan, au niveau de la sous-région des Grands Lacs africains, et 6% des réserves mondiales de nickel.

Des gisements de pétrole et de gaz sont également présumés abondants dans les entrailles du Lac Tanganyika, commun au Burundi, à la Tanzanie, la République démocratique du Congo et à la Zambie.

Les tenants de la bonne gouvernance à Bujumbura demandent la transparence dans la gestion des revenus provenant de l’industrie extractive nationale pour que toutes ces richesses naturelles profitent équitablement à tous les Burundais dont près de 70% d’entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins d’un dollar américain par jour, selon les Nations  unies.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher