topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi :"bonnes performances" dans la lutte contre les VSBG, selon une ONG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 04/09/2018 – Source Xinhua

Le Burundi a déjà marqué de "bonnes performances" dans la lutte contre les "violences sexuelles basées sur le genre"(VSBG) au cours des 15 dernières années, ont déclaré lundi à Bujumbura Marie-Goreth Mukeramana, représentante légale d'une ONG burundaise "Initiative Seruka pour les victimes du viol"(ISV).

Mme Mukeramana a tenu ces propos lors d'une conférence de presse à l'occasion de la célébration du 15ème anniversaire d'existence du projet "Seruka" (vocable burundais signifiant sortir de l'ombre).

"Bien que plus de 19 950 victimes de VSBG aient déjà bénéficié de divers services offerts par Seruka depuis sa création jusqu'aujourd'hui, le changement de comportement des Burundais contre les VSBG au Burundi reste encore un défi majeur dans le pays matérialisé par l'omniprésence des obstacles liés au poids des facteurs socioculturels (peur des représailles en cas de dénonciation des auteurs des VSBG, arrangements à l'amiable entre victimes des VSBG et auteurs de celles-ci, etc.)", a-t-elle précisé.

D'après Mme Mukeramana, les performances déjà enregistrées dans le combat contre les VSBG au Burundi, particulièrement depuis 2009 avec le passage de Seruka d'une gestion placée sous la direction de MSF/Belgique (Médecins Sans Frontières Belgique) à celle d'ISV, sont le fruit d'une combinaison d'une série de facteurs.

En plus de la prise en charge des victimes des VSBG, elle a relevé également une certaine "synergie nationale" enclenchée au niveau des processus d'accompagnement psychologique et sur le plan juridique.

Les différentes sensibilisations depuis 2011 grâce au projet Seruka en direction des communautés locales pour la prise en main de cette problématique des VSBG au Burundi, ont apporté une "forte valeur ajoutée" dans la lutte ad hoc, a-t-elle ajouté.

"En effet, puisque ces violences sont commises au sein de la communauté burundaise, on est convaincu et persuadé qu'il revient à la même communauté de prendre le devant dans le diagnostic social, dans la prévention et dans la prise en charge des victimes en la matière", a-t-elle expliqué.

Du fait d'un bon impact produit par les diverses campagnes de sensibilisation contre les VSBG, a-t-elle poursuivi, les chiffres de fréquentation des victimes dans les institutions de prise en charge dont Seruka, ont connu au cours de ces dernières années une "courbe ascendante" au Burundi aussi bien dans la province urbaine de Bujumbura-Mairie (ouest) abritant la capitale que dans les 17 autres provinces de l'intérieur du pays.

Par ailleurs, elle a évoqué une diminution de la peur au sein des communautés locales, car les gens osent accompagner les victimes des VSBG dans les centres de prévention et de prise en charge.

Mme Mukeramana a souligné également que la "forte volonté politique" exprimée par le gouvernement du président Pierre Nkurunziza au cours de ces dix dernières années, est à inscrire au palmarès des éléments ayant participé à la "réduction" des VSBG au Burundi.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher