topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le taux d’inflation annuel s’établit à 4,1 % en août au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 16 septembre 2018

Bujumbura, Burundi - Au cours de l’année ayant pris fin en août 2018, l’inflation annuelle globale s’élevait à 4,1% contre 5,4% le mois précédent, lit-on dans le bulletin mensuel d’information de l’Institut des statistiques et études économiques du Burundi (Iteebu), centré sur l’Indice des prix à la consommation (Ipc) qui est la principale mesure officielle de la hausse ou de la baisse des prix à la consommation des ménages du pays.

Au Burundi, le « panier de la ménagère » comprend environ 770 variétés qui sont classées dans les 12 fonctions de la COICOP (Classification Of Individual Consumption by Purpose) qui constituent la consommation finale des ménages, précise la même source.

Les relevés des prix, quant à eux, sont effectués chaque mois par les enquêteurs permanents de l’Isteebu et tous les types de points de vente sont concernés (marchés, supermarchés, boutiques, prestataires de services publics et privés).

S’agissant de l’inflation annuelle de 4,1%, l’on apprend qu’elle est due principalement aux prix des produits alimentaires qui enregistrent une hausse de 0,5%.

En glissement annuel, l’indice des prix à la consommation (Ipc) est en baisse de 2,3% pour le mois d’août 2018, contre une baisse de 0,7% le mois précédent.

L’Isteebu mentionne les variations moyennes annuelles suivantes : Produits alimentaires et boissons non alcoolisées (+0,5%) ; Boissons alcoolisées et Tabac (+6,2%) ; Habillement et Chaussures (+5,8%) ; Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles (+11,7%) ; Ameublement, équipement ménager et entretien courant de la maison (+7,1%) ; Santé (+6,3%) ; Transport (+9,3%) ; Communication (+0,7%) ; loisirs et culture (+7,8%) ; Enseignement, éducation (+34,5%) ; Hôtellerie, cafés, restauration (+7,0%) et Autres biens et services (+7,8%).

L’on apprend encore qu’au cours de l’année ayant pris fin en août 2018, le taux d’inflation moyen annuel, mesuré par l’indice sous-jacent (indice hors carburant, énergie et produits frais) s’établit à 5,1% contre 5,6% le mois précédent.

En glissement annuel, l’indice sous-jacent est en hausse de 2,4% au mois d’août 2018, contre une hausse de 2,7%, le mois précédent.

Par ailleurs, au cours de l’année ayant pris fin en août 2018, le taux d’inflation moyen annuel, mesuré par l’indice des produits alimentaires (non compris les boissons non alcoolisées et service des restaurations), s’établit à 0,5%, contre 3,1 %, le mois précédent.

D’après la même source, en août 2018, l’indice national des prix à la consommation des ménages enregistre une baisse de 1,1% contre une baisse de 1,0% le mois précédent.

Au cours du même mois d’août, les variations suivantes ont été enregistrées: Produits alimentaires et boissons non alcoolisées (-2,4%); boissons alcoolisés et Tabac (+0,9%); habillement et chaussures(-0,3%); logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles (-0,1%) ; ameublement, équipement ménager et entretien courant de la maison (0,3%); Santé (-0,4%) ; transport (-0,6%) ; Communication (0,0%); loisirs et culture (-0,5%) ; enseignement, éducation (-0,1%) ; hôtellerie, cafés, restauration (+1,1%) et autres biens et services (+1,8%).

La baisse mensuelle de l’indice des prix à la consommation de -1,1% est imputable principalement à la baisse des prix des produits alimentaires de 2,4 %, explique la même source.

D’autres chiffres détaillés indiquent que l’indice des prix des services, en glissement mensuel, enregistre une variation de 0,3 contre une variation nulle le mois précédent.

L’indice des prix des biens durables enregistre, en glissement mensuel, une baisse de 0,2%, contre une hausse de 0,1 % le mois précédent.

L’indice des prix des biens semi-durables enregistre, en glissement mensuel, une baisse de 0,2% contre une hausse de 0,9% le mois précédent.

L’indice des prix des biens non durables enregistre, en glissement mensuel, une baisse de 1,9% contre une baisse de 1,6% le mois précédent.

L’indice des prix des biens échangeables enregistre une même baisse de 0,5% que le mois précédent, tandis que celui des biens non échangeables enregistre une baisse de 1,3% contre une baisse 1,1% le mois précédent.

Un rapport onusien de début septembre dernier sur la situation de crise politique et des droits humains au Burundi s’alarme d’un « impact direct sur la jouissance des droits économiques et sociaux » sur « une portion de plus en plus grande de la population burundaise qui est, en plus, soumise à une pression financière accrue et n’arrive pas, de ce fait, à satisfaire des besoins élémentaires, principalement en matière de santé, d’alimentation, d’eau, d’hygiène et d’assainissement ».

"De pays en phase de développement, le Burundi est redevenu un pays d’urgence humanitaire où des citoyens sont parfois privés de leurs droits, comme celui à l’éducation, pour des raisons politiques ».

Les trois experts onusiens en droits humains, Doudou Diène du Sénégal, Lucy Asuagbor du Cameroun et Françoise Hampsor du Royaume uni, ont été aussitôt déclarés « persona non grata" pour un rapport « diffamatoire et mensonger ».

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies au Burundi, Michel Kafando, terminait, au même moment, une visite d'une semaine dans le pays sur un appel aux membres de la Communauté internationale à reprendre la coopération technique et financière avec gouvernement burundais.

Les clignotants de l’économie nationale sont pratiquement tous au rouge suite aux sanctions de la Communauté internationale, imposées au pouvoir burundais pour le contraindre à trouver une issue négociée et pacifique à la crise politique et des droits humains, partie des élections controversées et émaillées de violences de 2015.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher