topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi veut "accélérer" la lutte contre la "négligence" des enfants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 22/09/2018 – Source Xinhua

Les autorités burundaises veulent "accélérer" la lutte contre la "négligence" des enfants à travers le pays dans le cadre de la mise en oeuvre d'une campagne nationale ad hoc allant de 2017 à 2022, a annoncé vendredi M. Ignace Ntawembarira, directeur de l'Enfant et de la Famille au ministère burundais des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre.

"Il s'agit en fait de la mise en oeuvre de la campagne nationale lancée en novembre 2017 par le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza, pour réduire de manière drastique le phénomène de négligence des enfants au Burundi; celle-ci étant des aspects de la violence commise à leur égard", a-t-il précisé à Xinhua.

Selon le rapport global de nutrition produit par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) en 2016, le Burundi est classé parmi les pays où le taux de malnutrition chronique est l'un des plus élevés au monde, avec un taux d'environ 58% et une malnutrition sévère de 2%.

Par ailleurs, cette agence onusienne précise qu'au Burundi, plus de 37 000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque année au Burundi à cause des maladies "évitables ou curables" qui comprennent principalement la malaria, la pneumonie et la diarrhée.

De plus, ajoute l'UNICEF, plus de 17 000 cas de violences sexuelles basées sur le genre(VBSG) sont signalés chaque année au Burundi ; alors qu'environ 25% des enfants burundais de moins de 5 ans, ne sont pas enregistrés à l'Etat civil.

"L'enjeu majeur ici consiste à mobiliser les représentants des différents courants d'opinion de la société burundaise pouvant induire un changement de mentalités au niveau communautaire à travers le pays, pour qu'ils mènent des actions proportionnelles à l'ampleur des traumatismes dont souffrent certains enfants burundais qui ont l'objet de violences multiformes", a-t-il souligné.

Le phénomène de négligence envers les enfants est "bel et bien une réalité quotidienne" au Burundi, a insisté M. Ntawembarira avant d'en faire quelques illustrations.

"L'état des lieux en la matière projette en effet sur la scène burundaise des cas d'enfants qui passent des mois et des mois sans se laver et en portant le même habit non lavé. Nous faisons face également au phénomène des enfants abandonnés et des enfants qui ne vont pas à l'école alors que le gouvernement burundais a déclaré la gratuité de l'accès à l'enseignement de base (primaire) depuis fin août 2005", a-t-il expliqué.

"Le plus révoltant en la matière est ce tableau présentant des enfants jetés juste pendant leurs naissances, et des familles burundaises disposant même des poulaillers sans que leurs enfants puissent avoir accès à la consommation d'un oeuf pour équilibrer leur alimentation", a-t-il fait remarquer.

Signalons que cette campagne nationale de lutte contre le phénomène de négligence des enfants au Burundi, est appuyé par divers partenariats internationaux, dont l'UNICEF et les ONG internationales comme World Vision et Save the Children.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher