topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bujumbura dit ignorer "les dates" de la 5è session du dialogue interburundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 29/09/2018 – Source Xinhua

Burundi : le gouvernement "n'a pas d'informations sur les dates" de la tenue de la 5ème session du dialogue interburundais sous l'égide de la CEA

Le gouvernement du Burundi "n'a pas d'informations sur les dates" de la tenue de la 5ème session du dialogue interburundais sous l'égide de la Communauté Est-Africaine (CEA) depuis janvier 2016, a déclaré vendredi à Xinhua M. Thérence Ntahiraja, porte-parole du ministère burundais de l'Intérieur, de la Formation Patriotique et du Développement Local.

Créée en 2000, la CEA regroupe aujourd'hui six Etats : Burundi, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Rwanda et Soudan du Sud.

"En effet, cette question pourrait être posée à la facilitation régionale ; car, jusqu'à maintenant on n'a pas d'informations sur les dates de cette 5ème session. On sait tout simplement qu'il y a eu des consultations faites en date", a-t-il précisé.

Le 24 août dernier, le gouvernement burundais par le truchement des autorités du ministère des Affaires étrangères, a souhaité devant les membres du corps diplomatique et consulaire accrédités dans le pays, que cette 5ème session du dialogue interburundais "soit la dernière".

S'exprimant sur les préparatifs de cette session, M. Ntahiraja a fait remarquer que le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza s'est toujours ouvert au dialogue interburundais comme le dialogue "intérieur" organisé au 1er semestre 2016 au cours duquel les représentants de tous les segments de la société burundaise au niveau des 119 communes du pays, ont exprimé leur position sur les affaires nationales.

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, les préoccupations de la population burundaise ont été intégrées dans la nouvelle constitution en vigueur depuis sa promulgation le 7 juin dernier.

Aujourd'hui, a-t-il ajouté, il reste seulement la poursuite des préparatifs des prochaines élections burundaises de 2020.

Sur ce, M. Ntahiraja a rappelé que le 3 août dernier au chef-lieu de la province de Kayanza (nord), les représentants de 20 partis politiques, du gouvernement et du Forum des partis politiques (FDP), ont signé une feuille de route vers les prochaines élections burundaises de 2020.

Pour lui, la prochaine session du dialogue interburundais devrait se focaliser sur "l'adhésion à la feuille de route" par les formations politiques qui ne l'ont pas encore signées ainsi que quelques définitions du "mécanisme d'accompagnement" du mécanisme de la facilitation régionale.

"A mon avis, la facilitation pourrait accompagner le processus en vue d'être témoin du déroulement des prochaines élections, en vue d'éviter tout comportement de nature à boycotter le futur scrutin multipartite ou d'en refuser les résultats", a-t-il recommandé.

Pour rappel, le 7 juin dernier à Bugendana dans la province de Gitega (centre) lors d'une cérémonie dédiée à la promulgation de la nouvelle constitution, le président Nkurunziza a annoncé qu'il ne se représentera pas à la prochaine élection burundaise de 2020.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher