topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Remaniement au Rwanda : départ des poids-lourds de Défense et Diplomatie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 18/10/2018 – Source aFP

Le président rwandais Paul Kagame (photo, à gauche) a procédé jeudi à un remaniement ministériel, avec notamment le remplacement aux Affaires étrangères de Louise Mushikiwabo récemment élue à la tête de la francophonie et celui du très influent ministre de la Défense James Kabarebe (photo, à droite), qui devient conseiller spécial du président.

Sans surprise, le remaniement vient entériner le départ de la ministre des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo, nommée le 12 octobre secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Mme Mushikiwabo est remplacée par Richard Sezibera, 54 ans, ancien secrétaire général de la Communauté d'Afrique de l'Est (2011 - 2016) et ancien ministre de la Santé, indique le communiqué de la présidence.

Plus inattendu est le départ d'un des piliers du régime, James Kabarebe, ministre de la Défense depuis 2010. Ce dernier occupera désormais le poste nouvellement créé de conseiller spécial du président pour les questions de sécurité.

M. Kabarebe est remplacé à la tête du ministère de la Défense par le général Albert Murasira, issu comme lui des rangs de la rébellion du Front patriotique rwandais (FPR) qui mit fin au génocide de 1994 en s'emparant de Kigali puis du reste du pays.

On ignorait jeudi la signification du départ de M. Kabarebe, personnage clé des conflits des Grands Lacs africains depuis plus de 20 ans.

Deux ans plus après la prise du pouvoir de 1994, il est envoyé au Zaïre -- l'actuelle RDC -- combattre aux côtés du rebelle Laurent-Désiré Kabila, père de Joseph, l'actuel président de la RDC. Quand le régime de Mobutu s'effondre en 1997, Kabila père le fait chef d'état-major de l'armée congolaise.

Quand les relations entre Kigali et Kinshasa se dégradent, Kabarebe, qui avait formé le jeune Joseph Kabila dans les maquis, quitte le pays en août 1998. Il devient une pièce maîtresse du pouvoir tutsi rwandais et sera toujours étroitement associé aux décisions ou campagnes concernant le Congo voisin.

M. Kabarebe fait partie des sept proches du président Kagame inculpés en France dans l'enquête sur l'attentat de 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, considéré comme le déclencheur du génocide qui fit 800.000 morts selon l'ONU, principalement dans la minorité tutsi.

Dans un réquisitoire définitif du 10 octobre, le parquet de Paris demande l'abandon des poursuites contre les sept inculpés, faute de "charges suffisantes".

Récemment, M. Kabarebe avait accusé l'Ouganda du président Yoweri Museveni de procéder à des arrestations illégales de Rwandais sur son sol et de soutenir d'ex-militaires rwandais en exil, des déclarations qui avaient envenimé un peu plus les relations déjà tendues entre Kigali et Kampala.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher