topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le numérique : l’Afrique, déjà prête à relever le défi du développement ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 12/12/2018 

Dans un monde en pleine mutation, le XXIe siècle est sans doute le siècle le plus numérique où même l’Afrique qui a pris le train un peu après les autres, se digitalise de jour en jour. La révolution numérique depuis quelques décennies va d’ordinaire à la progressive. Aujourd’hui le développement de nos pays passe forcement par le numérique. Et selon le Fonds monétaire international (FMI), d’ici 2050, grâce à l’essor des nouvelles technologies, 12 des 20 pays qui connaîtront les booms économiques les plus importants dans le monde seront des pays africains.

La grande force de l’Afrique dans sa conquête du numérique est qu’elle ne subie pas les mêmes contraintes que les grandes économies du reste du monde. En effet, sans aucun héritage technologique,  le continent profite directement des dernières technologies. Cette liberté lui laisse alors le champ libre pour inventer et créer des modèles qui lui seront propres et ne ressembleront ni de près ni de loin aux modèles déjà expérimentés sur d’autres marchés. Ce qui implique que l’Afrique est la région du monde qui a le plus bénéficié de la révolution numérique. Les nouvelles technologies peuvent en effet permettre aux pays africains de s’affranchir du processus de développement traditionnel pour sauter des étapes et accélérer leur croissance économique, mais aussi de gérer leurs ressources plus efficacement et d’étendre l’accès aux services essentiels même aux populations les plus vulnérables dans les coins les plus reculés de nos pays.

Evoluant à son propre rythme sans grande contrainte, l’Afrique se numérise bien même s’il reste encore beaucoup de chose à faire sur le plan accès à la connectivité.  Car, une analyse de  l’Union internationale des télécommunications (UIT) faisait état de la situation sur 15 dernières années. Ainsi, ledit rapport affirme que le taux de pénétration d’internet à l’échelle mondiale a été pratiquement multiplié par sept. De 6,5%, le taux d’utilisateur est passé à 43,4% soit 3,2 milliards de personnes ont désormais accès à l’internet sur les 7,4 milliards à travers le monde.

Malgré cette augmentation, l’Afrique reste encore l’une des régions les moins connectées du monde, juste derrière l’Asie Pacifique et le Moyen-Orient. Aujourd’hui, nous sommes obligés d’avancer ensemble pour relever le défi du développement qui n’est possible sans le numérique. A cet effet, Nizar Yaiche, associé chez PwC France et Afrique francophone, disait dans une de ces déclaration que: “concernant le futur de l’Afrique, il y a deux options: soit nous réussissons collectivement et le continent deviendra une région du monde pleine d’opportunités de croissance, soit les retards et les échecs s’accumulent et, dans ce cas, les défis actuels seront encore plus importants, notamment dans les dizaines de mégapoles qui devraient se former dans les prochaines décennies”.

Le continent sur la bonne voie pour réussir ce défi ?

Le potentiel des marchés permettent d’espérer la réussite de cette grande révolution du numérique qui assurera un développement durable surtout à travers les innovations un peu partout à travers le contient. Les grands acteurs du numérique sont d’ailleurs formels sur la question. Certes ça demande du temps et des moyens, mais les gigantesques du web comme Google et Facebook, ont compte investir davantage en Afrique. Car, l’avenir du numérique se jouera en Afrique, car selon les experts, le continent sera le cœur de la planète du numérique. Une thèse que confirme la ministre togolaise des Postes et de l’Economie numérique (elle qui est diplômée de l’institut politiques de Paris et du John F Kennedy School of government). Elle affirmait lors d’un entretien accordé à Forbes Afrique que « l’économie numérique grâce à la téléphonie mobile, a permis à l’Afrique de faire des bonds en avant pour combler ses retards et accélérer sa croissance De continent connu pour ses retards technologiques et son manque d’infrastructure, l’Afrique est devenue la terre promise de l’innovation pragmatique, avec l’essor de la téléphonie mobile».

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher