topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Manque d'esprit entrepreneurial chez les jeunes chômeurs burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 12/12/2018 – Source Xinhua

Burundi : la "mauvaise" conception des projets est le principal obstacle à l'accès au crédit bancaire chez les jeunes chômeurs (expert)

La "mauvaise" conception des projets est le principal obstacle à l'accès au crédit bancaire chez les jeunes chômeurs burundais en quête d'activités rémunératrices après leurs études universitaires, a indiqué mercredi à Bujumbura dans un point de presse M. Eugène Hategekimana, expert socio-économiste, en marge d'un atelier organisé par l'ONG burundaise PARCEM (Parole et Action pour le Réveil des Consciences et Changement des Mentalités).

Le taux de chômage pour les jeunes Burundais vivant en milieu urbain est de 65% contre 55% pour ceux vivant en milieu rural, a fait remarquer d'emblée l'expert.

"A mon sens, les projets mal conçus dans le temps et dans l'espace par des jeunes entrepreneurs burundais constituent en eux-mêmes une entrave majeure pour l'accès au financement bancaire sous forme de crédits notamment ; d'où la nécessité de renforcer intensément la capacité de ces jeunes pour bien monter de bons projets bancables et rentables", a-t-il précisé.

Là où le bât blesse aujourd'hui, a-t-il laissé entendre, c'est que beaucoup de jeunes burundais au chômage et soucieux d'entreprendre, ignorent "le moment et l'endroit" d'implantation d'un projet quelconque.

"En effet, certains jeunes entrepreneurs acceptent de prendre des crédits bancaires décaissés tardivement alors que la période de démarrage des projets pour lesquels les financements ont été sollicités, est déjà écoulée. Il en résulte que de tels fonds obtenus par crédit bancaire, ne vont vraiment servir à quoi ils étaient destinés ; d'où des situations de faillite enregistrés à cause de la mauvaise affectation de l'argent obtenu par voie de crédit bancaire", a-t-il expliqué.

Ce manque de responsabilité et d'esprit entrepreneurial de la part des jeunes chômeurs burundais, a-t-il insiste, appelle à un "profond changement" de mentalités de leur part afin que les institutions bancaires puissent avoir confiance en eux.

Suite au refus de certaines banques pour financer des projets proposés par des jeunes chômeurs burundais parce que ceux-ci manquent de garanties hypothécaires, M. Hategekimana a recommandé que les pouvoirs publics songent à la mise en place d'un "Fonds National de Garantie" comme formule alternative en guise d'appui aux jeunes qui représentent plus de 60% de la population burundaise.

"Mais là aussi, il est hors de question qu'un tel mécanisme soit perçu comme un Fonds pour garantir les faillites ; d'où la nécessité d'assurer la pérennité d'une bonne étude pour les projets proposés par les jeunes pour financement bancaire moyennant la mise en place d'une structure de suivi et d'analyse par les institutions bancaires", a-t-il en outre suggéré.

Dans le cadre de la résolution de la problématique, l'expert a encouragé les institutions bancaires locales à accorder des "délais de grâce" (6 mois par exemple) aux jeunes chômeurs entrepreneurs burundais afin que le commencement du remboursement des crédits contractés concorde avec la période de rentabilité des projets financés.

L'expert a recommandé aussi aux institutions bancaires "d'instaurer des taux de crédits préférentiels" pour que ceux-ci soient des facteurs incitatifs pour "booster" le développement économique du Burundi.

"Aujourd'hui, je constate que les taux d'intérêt pratiqués par les institutions bancaires sont très élevés et devraient être supplantés par des taux préférentiels. La mise en place du Fonds National de Garantie est l'une des formules pour diminuer ces intérêts. Nous pensons que des intérêts bancaires oscillant de 5 à 10% pourraient faciliter les jeunes entrepreneurs burundais à rembourser les crédits contractés", a-t-il noté.

Il sied de signaler qu'à ce jour, les taux d'intérêt pratiqués par les institutions bancaires varient de 19 à 24%, alors que ceux pratiqués par les Institutions de Micro Finance (IMF) tournent autour de 14%.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher