topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’Armée burundaise contrariée par l’annonce du retrait de ses troupes en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 25 décembre 2018

Bujumbura, Burundi - L’Armée burundaise a publié lundi un communiqué demandant au Comité de coordination des opérations militaires de maintien de la paix en Somalie, sous la bannière de l'Union africaine (AMISOM), de reconsidérer sa récente décision de réduire le contingent militaire de 1.000 éléments d'ici le 28 février prochain.

Depuis 2007, quelque 5.400 militaires burundais sont engagés en Somalie, ce qui en fait le deuxième plus gros contingent après l'Ouganda (6.200 hommes).

Les 21.500 soldats de l’AMISOM sont appelés à se désengager progressivement pour laisser la place à une armée somalienne, encore embryonnaire, face au mouvement rebelle Al-Chabaab, affilié à Daech.

Le communiqué de l’Armée burundaise fustige une décision "en déphasage" avec le document stratégique, validé le 30 novembre 2018, en Éthiopie, par le Comité de coordination des opérations militaires en Somalie, qui indiquait que le contingent burundais sera réduit de seulement 341 militaires à la date indiquée.

Le communiqué rappelle, en outre, qu’une Résolution du Conseil de sécurité des Nations unies préconisait que les réductions concernaient tous les contingents des pays contributeurs des troupes en Somalie et pas seulement le Burundi.

L'Armée burundaise demande au gouvernement de plaider sa cause auprès de l'Union africaine, qui parraine l’AMISOM.

Des analystes à Bujumbura indiquent que la réduction des effectifs du contingent burundais entraînera un manque-à-gagner à la fois pour les militaires et pour le Trésor public burundais.

Les soldats burundais en mission commandée voient leurs soldes augmenter substantiellement, tandis que le gouvernement gagne dans la location du matériel militaire à l’AMISOM.

Cet apport est considéré comme l'une des principales sources de devises pour le pays, plongé dans des sanctions financières internationales depuis les élections générales controversées et émaillées de violences de 2015.

Des analystes à Bujumbura rappellent d’autres divergences de vue avec l’Union africaine qui appelait, dernièrement encore, le pouvoir burundais à se résoudre à un dialogue constructif avec son opposition pour résorber la crise politique, née des élections controversées de 2015.

Des manifestations de rue ont été organisées à maintes reprises ces derniers temps au Burundi pour dénoncer les prises de position du président de sa Commission, Moussa Faki, qui seraient favorables à l'opposition.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher